Afrique: A Lyon, un objectif difficile à tenir pour le Fonds mondial

10 Octobre 2019

Cette année, le Fonds mondial de lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose espère récolter jusqu'à 14 milliards de dollars. Les efforts de lutte contre ces pandémies sont menacés par le déficit de financement.

La sixième conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui a débuté ce mercredi (09.10.) vise à réunir 14 milliards de dollars. Une somme qui, selon les organisateurs de cette conférence, permettra de sauver 16 millions de vie.

Mais à la fin de la première journée des discussions, les premières estimations des dons demeuraient encore très en dessous des résultats attendus. Ce que déplore Louis Pizarro, directeur de l'ONG Solidarité thérapeutique et initiatives pour la santé (Solthis).

Selon lui, les maladies comme le sida ou la tuberculose concernent tout le monde et pas seulement les pays les plus fragiles. "On parle argent mais on parle surtout de vies sauvées", explique l'expert. "Grâce aux efforts faits ces dernières années, il y a de plus en plus de patients qui reçoivent des traitements", ajoute-t-il.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.