Cote d'Ivoire: Infrastructures scolaires - La réalité dans le Hambol

10 Octobre 2019

Konaté Kalil Ibrahim n'est pas content. Président du Conseil régional du Hambol, il est choqué par les images publiées sur les réseaux sociaux, montrant un collège sans toit ni bancs, situé dans sa circonscription administrative, au sein duquel des élèves seraient orientés en 6e.

Lors d'une conférence de presse à Cocody, mercredi, il a tenu à faire des précisions. Pour lui, le collège de Satama Sokoura mis en cause est bel et bien opérationnel.

« Pour cette année, nous avons besoin de deux salles et de bureaux pour le principal et les professeurs, ainsi que des toilettes. Tout est prêt », a-t-il réagi.

Konaté Kalil Ibrahim a même fait savoir que l'image qui circule sur les réseaux sociaux n'est pas en réalité le collège de Satama Sokoura, déjà opérationnel, mais plutôt le collège de proximité de Bassawa qui n'est pas encore ouvert. Il a donc mis en garde toutes les personnes qui font circuler de fausses informations sur la région du Hambol.

Cette région se prépare à accueillir le Président de la République, à la faveur d'une visite d'Etat. Il a souligné que le gouvernement y a fait d'énormes réalisations sur le plan des infrastructures scolaires depuis 2011.

« Sur les 201 villages que compte la région, seulement 48 étaient électrifiés en 2011. Aujourd'hui, en 2019, ce chiffre est passé à 25I », a-t-il soutenu.

Avant de déclarer que le secteur de l'Education dans le Hambol a connu beaucoup d'investissements.

Sur ce point, le président du Conseil régional a avancé que de 7 collèges en 2011, le nombre est passé à 19. Fort de ce constat, il a indiqué qu' « en 8 ans, le Président de la République a fait plus qu'en 50 ans ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.