Burkina Faso: Vente de fournitures scolaires - Le ministère en charge du Commerce s'assure du respect des prix

10 Octobre 2019

Le ministère du commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat a organisé, le jeudi 10 octobre 2019 à Ouagadougou, une sortie de contrôle des prix des fournitures scolaires.

Le gouvernement veut s'assurer du respect de la règlementation en matière de vente des fournitures scolaires.

C'est pourquoi, le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat, à travers la brigade mobile de contrôle et de répression de la fraude a initié depuis le 15 septembre dernier, des vérifications sur toute l'étendue du territoire national.

Ce jeudi 10 octobre 2019 à Ouagadougou, des magasins de vente de fournitures scolaires ont reçu la visite des contrôleurs, accompagnés par des agents de sécurité et des hommes de médias.

Dans chaque boutique, il s'est agi de voir si les conditions d'importation, la facturation, le respect des marges, la publicité des prix sont aux normes. De toutes les boutiques visitées, la publicité des prix et la facturation sont respectées.

Quant aux conditions d'importation et le respect des marges, les commerçants ont été invités à fournir dans les brefs délais, les papiers d'importations de leurs produits aux services du ministère pour vérification.

A l'issue de ce processus, si des manquements sont constatés, le directeur de cabinet du ministre, Joseph Zerbo, a indiqué que les fautifs encourent des sanctions.

Ces dernières, selon lui, peuvent aller des amendes aux sanctions pénales. Des commerçants ont salué cette opération qui vise à soulager les parents. «Je suis confiant.

Chez nous, la règlementation à savoir les prix, la facturation, sont respectés», a indiqué, Antoun Toni, responsable d'un magasin de fournitures scolaires. Pour Boukary Ilboudo, acheteur, cette opération va dissuader les commerçants qui voudront spéculer sur les prix.

« Dorénavant, je souhaite que le contrôle se fasse plus tôt. Sinon actuellement, presque tous les parents d'élèves ont déjà payé leurs fournitures scolaires», a-t-il suggéré.

Le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, a rappelé que cette opération va permettre aux parents d'élèves et étudiants de vivre cette rentrée en toute quiétude en acquérant des articles de qualité au juste prix et à l'ensemble des acteurs d'exercer leurs activités dans le respect des règles de la concurrence.

Car, face à la demande forte du moment, a-t-il regretté, certains opérateurs économiques peuvent profiter de la situation pour renchérir les prix des fournitures scolaires.

Tout en invitant les agents de la brigade à un contrôle rigoureux afin de garantir l'accessibilité de ces produits à tous, le ministre a appelé les commerçants au respect des marges fixées par la règlementation en vigueur et à utiliser des pratiques honnêtes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.