Congo-Kinshasa: La FENAPAHCO met en place le comité de suivi, évaluation et surveillance des politiques et programme sur le handicap

Dans l'esprit de la nouvelle architecture de l'Union africaine qui recommande aux Etats membres de pouvoir intégrer dans leurs politiques, la question de Handicap, la Fédération des associations des personnes vivant avec handicap du Congo (FENAPHACO) a organisé, le mardi 8 octobre 2019, une tribune d'expression populaire et matinée de sensibilisation du programme du Gouvernement Ilunga Ilunkamba aux associations des personnes vivant avec handicap. Cette activité d'analyse de 15 piliers de Sylvestre Ilunga face à la question de handicap, a été organisée dans la salle des conférences de Notre Dame d'Afrique située dans la commune de Lemba. Thème développé : "les attentes des personnes vivant avec handicap du Premier Gouvernement de l'alternance démocratique en République démocratique du Congo".

"Dès lors que le Premier Ministre avait présenté son programme au niveau du Parlement, il est de notre devoir en tant que responsables des associations des personnes handicapées, de se retrouver pour faire l'analyse si ledit programme à pris en compte, spécifiquement, la dimension des personnes handicapées. Malheureusement, nous avons constaté avec amertume que, nonobstant la nomination de la ministre déléguée en charge des questions des personnes handicapées, le programme du Gouvernement n'a pas pris en compte, de manière spécifique, la question des PVH, comme il est scrupuleusement mentionné pour les jeunes et les femmes", a souligné Me Pindu Patrick.

Sur ce, il a été décidé, au cours de cette tribune populaire, de mettre en place le comité national de suivi, évaluation et surveillance des politiques et programme sur le handicap. Celui-ci aura pour mission de faire le contrôle citoyen de toutes les actions gouvernementales pour évaluer si les politiques du Gouvernement prennent en compte les problèmes des personnes handicapées. C'est aussi, précise Pindu, une façon d'aider la ministre Irène Esambo afin que le gouvernement puisse tirer une attention particulière à la question des personnes vivant avec handicap. Cette évaluation se fera également dans toutes les provinces de la République démocratique du Congo.

En effet, il a promis que la FENAPHACO va commencer à publier les rapports de cette évaluation de la question de l'handicap. Et, un document de plaidoyer sera soumis auprès des autorités compétentes afin de se conformer à la nouvelle architecture de l'Union africaine.

Voici les 15 piliers du gouvernement Ilunga

1. Pacification du pays, promotion de la réconciliation, de la cohésion et de l'unité nationale ;

2. Renforcement de l'autorité de l'Etat, promotion de l'Etat de droit et de la démocratie ;

3. Redynamisation de la diplomatie et réhabilitation de son image de marque ;

4. Lutte contre la corruption et les crimes économiques ;

5. Amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, des entreprises du portefeuille et de finances de l'Etat;

6. Amélioration du climat des affaires et promotion de l'entrepreneuriat et de la classe moyenne ;

7. Diversification de l'économie et création des conditions d'une croissance inclusive;

8. Modernisation des infrastructures de base et aménagement du territoire ;

9. Promotion et développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication ;

10. Lutte contre le changement climatique et création des conditions d'un développement durable;

11. Amélioration des conditions sociales avec comme principaux axes : l'éducation comme clé du changement et principal ascenseur social et l'accès aux soins de santé pour tous ainsi que l'assurance d'une couverture de santé universelle ;

12. Développement du secteur de l'eau et de l'électricité ;

13. Lutte contre la pauvreté et la marginalisation sociale;

14. Autonomisation de la femme et promotion de la jeunesse ;

15. Promotion de la culture, des arts et création des centres de loisir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.