Angola: Le leader de MPLA appelle les jeunes à suivre des partis responsables

Luanda — Le Président du MPLA, João Lourenço, a souligné jeudi, à Luanda, la nécessité pour les jeunes d'être guidés consciemment par les partis politiques et les organisations de la société civile qui respectent la loi et la démocratie.

Le leader du MPLA s'exprimait à l'ouverture du VIIIe Congrès ordinaire de JMPLA, l'organisation de la jeunesse du parti au pouvoir en Angola.

Selon João Lourenço, également Président de la République, les jeunes doivent être guidés par des partis et une société civile de bonne foi, qui n'ont rien à cacher ni à craindre.

Il a indiqué que la JMPLA devrait être le porte-parole des principales préoccupations et aspirations des jeunes Angolais, en général, auprès de l'exécutif, et leur présenter les positions appropriées sur les phénomènes qui se produisent dans la société.

Selon João Lourenço, le MPLA a beaucoup d'espoir et de confiance dans son organisation de jeunesse, à en juger par le riche potentiel qu'elle représente.

Il a rappelé que le VII Congrès extraordinaire du MPLA, tenu en 2018, avait prôné la promotion des femmes et des jeunes, soulignant que 61% des membres élus au comité central, principal organe délibérant du parti, étaient des jeunes.

«Les jeunes les plus attentifs qui lisent les signes des temps savent ce que cela signifie», a dit Lourenço, soulignant que l'injection de ce nombre considérable de jeunes dans l'organisation démontrait clairement la confiance qu'on leur accordait et qu'on attendait d'eux une autre position et une autre façon d'être, nécessaires pour relever les défis de développement du pays.

Il a noté que la position prise par le MPLA sur la femme et la jeunesse se reflétait dans la composition actuelle du pouvoir exécutif et des autres institutions de l'État. A titre d'exemple, il a évoqué la récente nomination de Vera Daves, la première femme ministre des Finances de l'histoire de l'Angola, investie mercredi (09 octobre).

Pour le chef du MPLA, la force d'une nation réside dans la force de sa jeunesse, de ce qu'elle peut faire pour la nation.

Pour que cela soit possible, a-t-il poursuivi, malgré les libertés et les garanties des citoyens stipulées dans la Constitution et dans la loi, les jeunes doivent suivre, de manière consciente, les partis politiques et une société civile compétents et responsables.

Il a indiqué que la nouvelle direction sortant de ce congrès aura de nombreux défis à relever, ce qui contribuera à la concrétisation du programme de son parti qui a remporté les élections générales de 2017.

Il a déclaré qu'il était nécessaire de résoudre les problèmes de la jeunesse à travers la mise en œuvre de politiques publiques et à la recherche d'autres synergies "que la JMPLA doit pouvoir mobiliser en faisant appel aux talents, à la créativité et au sens de l'innovation".

2 295 délégués participent à ce Congrès de JMPLA, ouvert ce jeudi et qui se termine le 12 octobre, au Centre de conférence de Belas, à Luanda.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.