Afrique: Ebola - Africa régional services forme les journalistes et étudiants sur la couverture médiatique

Une formation sur la couverture de la maladie à virus Ebola a eu lieu l'après-midi du jeudi 10 octobre 2019, au centre culturel américain à Kinshasa. Organisée par AFRICA REGIONAL SERVICES, il s'agissait en fait d'une vidéoconférence au cours de laquelle les participants, composés essentiellement des journalistes et des étudiants, ont été formés sur l'importance du reportage précis et ambitieux sur la maladie à virus Ebola ainsi que les techniques à adopter lors de sa couverture sur terrain.

Linda hervieux, journaliste indépendante et photographe a, avant tout, fait un bref aperçu de la crise d'Ebola en RDC. Officiellement déclarée le 1er août 2018, cette dixième épidémie de fièvre hémorragique que connaît la RDC depuis l'apparition du virus sur son sol en 1976, a déjà tué plus de 1400 personnes au Nord-Kivu et dans la province voisine de l'Ituri, où près de 300.000 personnes ont décampé face au regain des violences communautaires.

Selon l'organisation internationale pour les migrations, un déplacement forcé des populations s'ajoute aux mouvements incessants de part et d'autre de la frontière poreuse avec l'Ouganda, traversée près de 100.000 fois par mois. Cette épidémie, la 2e la plus grave dans l'histoire de la maladie, après 11 000 morts en Afrique de l'ouest en 2014, est peut-être la plus complexe, tant elle se déroule dans un contexte politique et sécuritaire détérioré. L'élection de Félix Tshisekedi à la tête de la République Démocratique du Congo a, tant soit peu, calmé les esprits dans ces collines reculées du nord-est du pays, plus proche de Kampala, la capitale ougandaise, que de Kinshasa.

Pour Linda hervieux, lors de la couverture d'un reportage sur Ebola ou en santé, un bon journaliste doit nécessairement adopter des meilleures pratiques afin d'établir la confiance avec son public. "La confiance de nos lecteurs est essentielle. Nous renouvelons cette confiance chaque jour par les actions et le jugement de tous nos employés, dans notre journalisme, dans notre milieu de travail et en public", affirme-t-elle. Pour cela, elle donne des conseils pratiques pour établir cette confiance.

Les techniques adaptées

D'abord, le journaliste doit présenter des reportages originaux et fondés sur des faits, des histoires multi-sources, pratiquer les «Big 3» c'est-à-dire, la vérification, l'indépendance et responsabilité. La vérification parce que le journaliste doit rapporter la vérité. Par l'indépendance, il ne doit pas être redevable aux intérêts particuliers et la responsabilité l'oblige à corriger les erreurs. Par ailleurs, il doit cultiver des sources avec des règles de base claires, utiliser l'anonymat si c'est seulement nécessaire, mais aussi pratiquer la sensibilité avec les victimes.

Toujours dans la même ligne d'idée, le journaliste doit éviter l'exagération (ne pas gonfler les histoires), corriger les erreurs de façon cohérente, adopter un code d'éthique institutionnel et personnel, ne pas participer à des causes partisanes et, enfin, il doit éviter l'apparence de conflit d'intérêt.

Riposter à l'épidémie de maladie à virus Ebola est une tache difficile pour les centaines de milliers de personnels à tous les niveaux, national et international. C'est pourquoi une formation efficace faite à temps opportun contribue à assurer que le personnel sur le terrain est capable de prendre en charge les patients et de prévenir la transmission.

Quid de l'ARS ?

Africa régional service (ARS) fait partie du bureau des affaires africaines du département d'Etat américain. Ce service, basé à Paris, soutient les activités diplomatiques et culturelles des ambassades des Etats unis en Afrique. L'ARS favorise, grâce à ses contacts avec les medias internationaux, une meilleure compréhension de la politique américaine à l' égard de l'Afrique. En collaboration avec le Bureau des affaires africaines et l'US (Africa régional media hub à Johannesburg), cette structure organise des interviews, des conférences de presse et des points de presse avec de hauts fonctionnaires américains sur la politique américaine à l'égard de l'Afrique pour des medias français et panafricains.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.