Seychelles: Des experts européens et japonais étudient comment les Seychelles pourraient améliorer leurs pratiques de gestion des déchets

Aux Seychelles, des experts européens et japonais étudient actuellement les pratiques de gestion des déchets en cours dans le but de trouver des domaines d'amélioration.

Les experts ont présenté leurs conclusions préliminaires à tous les partenaires mercredi.

Les études en cours portent sur la manière dont les Seychelles gèrent les déchets et sur le plan qui devrait être adopté pour aller de l'avant. Les études examinent également les lois en vigueur et les moyens de les améliorer pour une gestion durable des déchets, ainsi que les différents équipements et installations en place pour le recyclage. Des problèmes tels que le manque de terrains, la sensibilisation limitée du public et l'accès au financement ont également été examinés.

Lors de la présentation, le secrétaire principal à l'environnement, Alain Decommarmond, a déclaré: "Les déchets produits chaque année aux Seychelles et éliminés à la décharge continuent à augmenter et un plan directeur sur la gestion des déchets aidera à trouver une solution".

Les conclusions préliminaires ont été présentées par les experts aux partenaires mercredi(Seychelles Nation) Photo License: CC-BY

M. Decommarmond a ajouté que ces études arrivaient à une période critique pour les Seychelles et que le plan directeur exposerait les actions prioritaires et les domaines sur lesquels la nation insulaire devait se concentrer.

La première étude sur la gestion des déchets côtiers est financée par l'Union européenne et réalisée par COWI, un groupe de conseil international spécialisé dans les domaines de l'ingénierie, des sciences de l'environnement et de l'économie basé à Lyngby, au Danemark.

Andrick Mols, l'un des experts de COWI, a déclaré à la SNA que le plan «pour que nous repensions la gestion des déchets aux Seychelles» était en cours d'élaboration.

Il a ajouté que «malgré les défis observés pendant l'étude, les Seychelles disposent déjà d'un environnement favorable pour mieux gérer les déchets. Les Seychelles sont un petit pays et peuvent facilement contrôler les importations. En plus de cela, il a une petite population. "

Une société japonaise, Nippon Koei, mène actuellement une étude sur l'élaboration du plan directeur des déchets financé par la Banque mondiale.

Fredrick Kinloch, directeur de la gestion des déchets, a déclaré à la SNA que les résultats de l'étude fourniraient au ministère «un moyen de mettre en œuvre ses politiques et de lui indiquer comment mieux gérer les déchets dans le pays».

Les études se penchent également sur la manière dont les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, sont engagés dans la gestion des déchets et sur la manière dont ils peuvent être triés correctement.

Il a ajouté que "la production des déchets et leur gestion éventuelle relèvent de la responsabilité de tous les importateurs qui apportent les produits dans le pays et des consommateurs".

Les deux études devaient être achevées au bout de six mois, mais ont maintenant été prolongées pour une année.

Les Seychelles ont adopté plusieurs mesures pour gérer leurs déchets, notamment que les pouvoirs publics, les institutions et les entités soient obligés de passer un contrat de collecte de déchets avec un contractant agréé.

Selon la stratégie de développement durable des Seychelles (2012-2020), les 95 000 habitants de la nation insulaire génèrent environ 48 000 tonnes de déchets par an.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.