Sénégal: Exploration des gisements de pétrole et de gaz - Les risques majorent le taux de réussite

11 Octobre 2019

L'Ingénieur géologue Fary Ndao abordant les enjeux du pétrole et du gaz appelle les décideurs politiques à valoriser l'expertise nationale externe et interne pour tirer meilleur profit des dividendes de l'exploitation des ressources minières. Il animait hier, jeudi 10 octobre, à Dakar, une session de formation des journalistes économiques.

Le processus d'exploration du pétrole et du gaz est extrêmement complexe et risqué pour les compagnies pétrolières internationales ou nationales.

En effet, «le forage d'un puits revient à 100 millions de dollars, soit plus de 6 milliards de francs CFA avec un pourcentage de réussite de 10 à 15%», a déclaré Fary Ndao, ingénieur géologue, auteur du livre: «L'Or noir du Sénégal», un essai de vulgarisation sur le pétrole et le gaz au Sénégal.

Aux dires de M. Ndao, «les multinationales pétrolières prennent beaucoup de risques dans l'exploration des gisements de pétrole et de gaz.

Ce qu'aucun Etat développé n'ose parier, à contrario les pays pauvres comme le Sénégal avec une marge de minimale de réussite. C'est dire, combien une telle aventure est risquée».

Il animait hier, jeudi 10 octobre, à Dakar une session d'information et de formation sur le pétrole et le gaz à l'attention du Collectif des journalistes économiques du Sénégal (Cojes), sur initiative de l'Initiative prospection agricole et rurale (Ipar).

Selon l'ingénieur géologue: «Depuis le démarrage des prospections au Sénégal, à nos jours, sur les 170 blocs trouvés et forés seuls 10 sont prometteurs. Et pourtant beaucoup de capitaux ont été injectés à pertes et profits par des firmes multinationales», insiste-il toujours.

Toutefois, pour la bonne gestion de ces ressources, M. Ndao a souhaité voir la compétence sénégalaise valorisée en externe et en interne.

«Il y a beaucoup de Sénégalais compétents dans la diaspora à même de concourir à une bonne gestion de nos ressources.

Le recours à ceux-là serait d'une grande assurance pour déjouer les probables subterfuges des compagnies pétrolières et par ricochet, valoriser le contenu local pour tirer plus des dividendes».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.