Guinée: Honorable Cellou Baldé - "Kassory a sorti l'ordonnance, nous allons sortir le remède... "

11 Octobre 2019

Quelques jours après la démission du vice maire de la commune urbaine de Lelouma lorgnant la prochaine députation, le coordonnateur des fédérations UFDG tente de minimiser ce départ mais aussi et surtout trouve une explication qui impliquerait la gourmandise du sieur Souleymane "obama" à qui il demande de restituer le poste de vice maire obtenu dans les rangs de l'UFDG.

L'honorable Cellou Baldé a chargé aussi les petits partis de l'opposition républicaine qui ont accepté de rencontrer le Premier ministre dans les consultations "sucrées", il en a profité pour dire que Kassory a rédigé l'ordonnance suite à ses consultations et que le remède verrait le jour à compter du lundi, date annoncée pour la désobéissance civile contre les intentions du professeur Alpha Condé de s'éterniser au pouvoir.

La démission de Obama, ce que j'en sais, la stratégie du gouvernement actuel, c'est de manœuvrer pour que les partis liés au FNDC comme l'UFDG, l'UFR ou le PEDN ne puissent pas participer aux élections et qu'il s'octroie 90 voix pour pouvoir satisfaire leur dessein.

Les gens du pouvoir ont proposé aux petits partis issus de l'opposition républicaine qui ont participé aux consultations de les accompagner pour qu'on ait participé ou non ça n'altère pas leur visée.

Nous avons appris que deux semaines avant la démission de Obama, certains de ces gens ont rencontré Obama pour lui dire que le PRAC n'a pas l'intention de renoncer au pouvoir, même si tous les guinéens y laissaient leur vie et lui ont demandé de les rejoindre qu'ils feront de lui un député...

Une consultation donne une ordonnance, Kassory a sortî l'ordonnance, à partir du lundi nous sortirons le remède.

Ils n'ont jamais osé dire leur réelle intention, ils ont parlé de modifier la constitution pour réorganiser les pouvoirs publics,Saliou Bella nous a dit que ça conduirait à une croissance à deux chiffres,que la gratuité de la césarienne serait effective avec une nouvelle constitution, ils ne savent plus quoi dire et nous ne participerons pas à une violation de la loi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.