Angola: Le gouvernement prône l'investissement dans les ressources humaines

Benguela — Le secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur, à la Science, à la Technologie et à l'Innovation, Domingos da Silva Neto, a déclaré jeudi à Benguela que seul 13% des travailleurs des entreprises du pays étaient des techniciens supérieurs, les autres sont des techniciens moyens et de base.

Selon le dirigeant, qui s'exprimait lors de la IVe conférence scientifique de l'Université Katyavala Buila, ces chiffres montrent la nécessité d'investir de plus en plus dans les ressources humaines.

Domingos da Silva Neto, qui a appelé les chercheurs à affiner davantage leurs projets, a précisé que la province de Benguela avait obtenu des résultats de recherche positifs, certains ayant été récompensés à la Foire internationale de l'innovation en Allemagne et même dans des salons d'inventions et innovations.

Interrogé sur le problème de la différenciation des frais de scolarité dans les établissements d'enseignement supérieur, une question débattue par les étudiants, les directeurs d'établissement et les parents, le secrétaire d'État a dit qu'il n'était pas conseillé, pour le moment, de parler de normalisation, car il s'agissait d'une situation qui était toujours à l'étude, dont la conclusion devrait faire suite à un arrêté conjoint des titulaires des départements ministériels des Finances et de l'Enseignement supérieur.

Par ailleurs, il a déclaré que la conférence scientifique constituait un moment important pour l'analyse critique des résultats produits par l'institution universitaire, surtout en ce qui concerne la recherche, et permettrait de résoudre certaines difficultés, telles que l'organisation et la structuration de la recherche scientifique elle-même, des laboratoires de recherche, entre autres aspects.

À son tour, le recteur de l'UKB, Albano César, qui a présidé l'ouverture de la rencontre, a souligné l'importance de l'événement du point de vue de la recherche et a invité les participants à un débat aboutissant aux résultats souhaités.

Sous le slogan «Ingénierie et innovation technologique en tant que facteur de développement», la IVe conférence scientifique d'une durée de deux jours examine les différentes modalités et processus de recherche scientifique menés par des universitaires de l'Institut polytechnique supérieur de l'Université Katyavala Bwila. (UKB).

Les sujets abordés sont: «les ressources naturelles, l'infrastructure et l'environnement», «l'ingénierie mécanique, automatique et l'énergie», «le système d'information, technologies émergentes et développement durable» et «la sécurité alimentaire, l'agriculture durable et les techniques de production», entre autres.

Des enseignants, des chercheurs, des spécialistes, des étudiants et autres membres de la communauté scientifique qui mènent des recherches ou s'intéressent aux projets de recherche liés aux thèmes choisis participent à l'événement. fin

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.