Cameroun: Faculté de médecine de Yaoundé - 271 professionnels de la santé sur le terrain

Ils ont prêté serment hier à l'amphi 700 de l'Université de Yaoundé I, lors de la cérémonie de remise de diplômes devant un parterre de membres du gouvernement.

Les serments d'Hippocrate, de Genève et de Galien ont retenti hier à l'Université de Yaoundé I. Ce sont au total 135 médecins généralistes de la 44e promotion, 28 docteurs en pharmacie de la 6e promotion, 80 médecins spécialistes de la 28e promotion et trois masters de la 10e promotion tous vêtus de toges qui ont fièrement brandi leurs toques dans le mythique amphi 700 de ce campus.

La cérémonie de remise de diplômes présidée par le Pr. Jacques Fame Ndongo, ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement supérieur, chancelier des Ordres académiques a connu une forte présence des membres du gouvernement, du corps diplomatique et du parlement.

Pour ces 271 professionnels de la santé, formés à Faculté de médecine et des Sciences biomédicales ( FMSB) de l'Université de Yaoundé I, l'heure d'aller en mission a sonné.

Dans son discours de circonstance, le doyen de la FMSB, le Pr. Jacqueline Ze Minkande, a rassuré l'assistance sur la qualité des produits qu'elle met à la disposition de la nation.

« Je puis vous affirmer sans hésitation aucune que ces jeunes lauréats sont aptes à accomplir, dans les règles de l'art, les tâches que vous leur attribuerez. Il s'agit de produits finis de bonne qualité, compétents, capables de prendre en charge la santé de nos populations, dans tous les coins du Cameroun », a-t-elle déclaré.

A côté ces fleurs jetées à l'endroit des lauréats, le Pr. Ze Minkande n'a pas manqué de conseiller ces jeunes médecins garants de la vie humaine.

Cette dernière leur a recommandé de cultiver la règles des « trois H », entendant par là, l'humilité, signe d'empathie envers les patients, l'humilité, signe de respect envers les maîtres et l'humilité pour une remise en question continue dans le domaine du savoir.

En termes d'entrée en matière en rapport avec ce moment de réjouissance, le ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement supérieur, le Pr. Jacques Fame Ndongo, devant ces jeunes émus, a convoqué le poète français Alphonse de Lamartine: « Ô temps ! Suspends ton vol ! Et vous, heures propices, suspendez votre cours : laissez-nous savourez les rapides délices des plus beaux de nos jours.

Assez de malheureux ici bas vous implorent, coulez, coulez pour eux, prenez avec leur jours les soins qui les dévorent, oubliez les heureux », a-t-il cité.

Un moment que Karel Roxane Motcheyo Abomo, major de la 44e promotion, n'oubliera pas. « Ça a été sept ans de dur labeur et je dois l'avouer, la seule chose qui m'habite en ce moment, c'est la fierté », a-t-elle confié.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.