Cote d'Ivoire: Corps d'un étudiant retrouvé dans une poubelle au CHU de Cocody - La réaction du ministère de l'Enseignement supérieur

11 Octobre 2019

Qui en voulait au jeune gérant de jeu du hasard « loterie », installé dans la cour du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Cocody ?

La thèse du règlement de compte est-elle à prendre au sérieux ? S'agit-il d'une des victimes de l'insécurité ?

Ce sont autant de questions qui taraudent les esprits des nombreux commerçants et visiteurs que nous avons trouvés sur place le jeudi 10 octobre, lorsque nous nous sommes rendus sur les lieux, en attendant les investigations de la police criminelle.

Toutefois, une chose est certaine, le cadavre de l'étudiant Dja Brice Dja, âgé de 30 ans, en licence II de Droit à l'Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, a été découvert le mercredi 9 octobre dans une poubelle du Chu de Cocody.

Lieu où il gérait son terminal de loterie « Lotto Bonheur ». Aux dernières nouvelles, le jeune homme aurait été victime d'agression avant d'être par la suite tué.

« Il a été formellement identifié comme un étudiant de l'Ufhb de Cocody. Il a été victime d'actes de violences, visibles sur son corps. Nous déplorons cette découverte macabre.

Toutefois, nous nous en remettons à l'enquête diligentée par la police criminelle », a précisé Oumou Dosso, directrice de communication du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Ce crime, le Syndicat national des étudiants en sciences de la santé (Syness) l'a qualifié, dans un communiqué dont nous avons reçu copie, de « barbarie d'une autre nature... » avant de recommander la prudence à tous les étudiants.

Selon un gérant de cabine téléphonique trouvé sur les lieux du crime et qui a requis l'anonymat, « ce crime fait penser à un règlement de compte. Surtout que, récemment, le gérant de loterie avait eu une altercation avec un individu qui convoitait sa place... ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.