Afrique: Lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme - Le Cameroun offre 3 milliards

L'annonce a été faite hier à Lyon à l'occasion de la cérémonie de reconstitution des ressources du Fonds mondial.

Il y avait du beau monde hier au Centre de congrès de la cité internationale de Lyon, à l'occasion de la séance plénière d'annonce des contributions destinées au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, pour la période 2020-2022.

Aux côtés du président de la République française, Emmanuel Macron, hôte de la rencontre, une dizaine de chefs d'Etat et de gouvernement dont le président Paul Biya, qu'accompagnait son épouse Chantal Biya, ambassadrice spéciale de l'ONUSIDA.

Le président du conseil d'administration du Fonds, Donald Kaberuka, Bill Gates, co-président de la Fondation Bill and Melinda Gates, entre autres.

Dans son allocution d'ouverture, Emmanuel Macron a rappelé l'engagement pris par les Nations unies il y a quelques années.

A savoir, éradiquer le sida, la tuberculose et le paludisme à l'horizon 2030. Il a salué le multilatéralisme qui est debout depuis une vingtaine d'années et qui a permis de sauver des dizaines de millions de vies.

Malgré tout, a-t-il relevé pour le déplorer, les chiffres restent inquiétants. Pour le chef de l'Etat français, la lutte contre les pandémies que combat le fonds mondial n'est pas seulement une affaire des chiffres mais aussi et surtout des visages. Il y a des millions de personnes qui souffrent dans leur chair et qui sont désespérées.

Elles ne veulent pas de la charité, mais de la justice. Pour se soigner, aller à l'école, travailler. En d'autres termes, avoir une vie normale et pouvoir choisir leur avenir. Le combat que mènent les personnes vivant avec le VIH et la tuberculose est un combat contre le regard des autres, contre la stigmatisation.

Afin que les actions que mène le Fonds mondial soient efficaces, Emmanuel Macron a invité les participants à la conférence de Lyon à mener un combat acharné contre les inégalités entre pays, les inégalités entre genres, les inégalités d'accès à la santé.

Hommage au Cameroun Remerciant les différents donateurs venus contribuer à la levée de fonds en vue de sauver 16 millions de vies et prévenir 234 millions de nouvelles infections durant les trois prochaines années, Emmanuel Macron a vivement salué la présence des chefs d'Etat africains dont le président Paul Biya, avec qui il a eu un échange sur la question lors du dîner de mercredi soir.

Pour le chef de l'Etat français, leur présence à cette conférence témoigne de leur engagement en faveur des systèmes de santé de leurs pays respectifs.

Lors de la séance de levée de fonds qui a eu lieu hier à Lyon, le Cameroun a annoncé une contribution de 3 milliards de FCFA et s'est félicité de l'initiative du président Macron visant à accélérer le mouvement en vue d'atteindre le troisième objectif de développement durable (ODD).

Au terme des travaux de la sixième conférence de reconstitution du Fonds mondial, les organisateurs ont annoncé la collette séance tenante d'une cagnotte de 13,8 milliards de dollars US. La France s'est engagée à ajouter 200 millions de dollars pour que le montant atteigne les 14 milliards visés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Vih-Sida and Mst

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.