Algérie: Dopage - "Aucun cas positif ces dernières années, un énorme progrès"

Oran — Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Raouf Salim Bernaoui, s'est dit, vendredi à Oran, satisfait par les progrès réalisés par l'Algérie en matière de lutte antidopage.

S'exprimant en ouverture de la 13e session du Conseil de l'Organisation régionale antidopage (ORAD) de l'Afrique Zone 1, le ministre a estimé que la politique prônée par l'Algérie dans ce volet a déjà donné ses fruits.

"Au cours de ces dernières années, nous sommes arrivés à zéro cas positif. Les cas soulevés jusque-là, et ils sont rares, ont trait à la consommation d'autres produits qui n'ont rien à voir avec le dopage et qui relèvent d'un fléau social", s'est félicité le premier responsable du secteur de la jeunesse et des sports.

Il a, en outre, rappelé que les pouvoirs publics accordent une priorité particulière à la lutte contre le dopage, "n'hésitant pas à mettre de gros moyens financiers et matériels pour préserver le sport national d'un tel fléau".

Le Conseil de l'Organisation régionale antidopage de l'Afrique Zone 1 a été créé par les représentants des gouvernements d'Algérie, de Tunisie, de Libye et du Maroc en 2008. Quatre ans plus tard, cette instance a vu l'intégration de la Mauritanie, rappelle-t-on.

L'ORAD relève de l'Agence mondiale antidopage (AMA), une fondation internationale indépendante chargée de promouvoir, coordonner et superviser la lutte contre le dopage dans le sport.

Elle a été créée le 10 novembre 1999. Son bureau principal est à Montréal (Canada). Un représentant de

cette instance était d'ailleurs présent aux travaux de cette 13e session qui se poursuivent vendredi à Oran.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.