Togo: 'L'inflation est un impôt pour les pauvres'

11 Octobre 2019

Bruno Le Maire, le ministre français de l'Economie, s'est déclaré vendredi 'ouvert à une réforme ambitieuse de la Zone franc'.

Il s'exprimait devant les ministres des Finances, les présidents des institutions régionales et les gouverneurs des banques centrales membres de la famille CFA réunis à Paris pour leur réunion bi annuelle.

Cette réforme, c'est aux Etats membres d'en décider et aux peuples d'Afrique de se prononcer, a ajouté M. Le Maire.

Si Paris 'entend les critiques', la Zone franc offre quand même de nombreux avantages, a rappelé M. Le Maire.

'Etre ensemble, ça protège', a-t-il martelé.

Ensemble pour se prémunir de la variation des taux de change, ensemble pour limiter l'inflation.

'L'inflation est un impôt pour les pauvres', a déclaré l'officiel français en donnant quelques chiffres qui ne souffrent d'aucune contestation.

En zone franc, l'inflation est inférieure à 2% ; elle est de 10% dans le reste de l'Afrique.

Sani Yaya, le ministre togolais de l'Economie et des Finances était présent à la réunion de Paris.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.