Maroc: Scandale Sexuel - Secoué, le Raja Casablanca veut voir clair dans cette affaire

Un scandale sexuel a éclaboussé au sein du Raja Casablanca. Ceux qui sont dans l'œil du cyclone sont démis de leurs postes par le club marocain.

Un cadre, accusé d'attouchement sexuel sur mineur a été viré mercredi dernier. Le directeur sportif, victime collatérale de cette rocambolesque affaire fait également les frais.

Dans la lignée de cette affaire, le club annonce le départ de son directeur sportif Fathi Jamal a travers un communiqué publié ce vendredi.

« Suite à la volonté de monsieur Fathi Jamal, le Raja et l'intéressé ont trouvé un accord à l'amiable pour mettre un terme à sa collaboration avec le club.

Le Raja Club Athletic remercie Fathi Jamal pour les services rendus au club et lui souhaite bon courage pour la suite de sa carrière professionnelle », a écrit le Raja.

D'aucuns n'arrivent pas à faire le parallèle entre ce scandale sexuel et le départ de Jamal. A en croire les informations de le360.ma, le présumé pédophile est venu au club grâce au désormais ex directeur sportif.

Après ces sanctions en interne, le club a réagi de façon officielle. Le porte-parole du Raja Casablanca Saïd Wahbi a fait savoir qu'une investigation se fait afin d'éclaircir cette affaire qui risque de sombrer l'image du club.

« Une enquête interne a été ouverte pour élucider tous les tenants et aboutissants de cette affaire.

Aucune plainte écrite n'a été déposée à la direction du club. L'objectif de cette enquête est de préserver la réputation du Raja et mettre un terme à tout comportement suspect qui risque de nuire à l'image du club », a-t-il révélé.

Cette affaire serait née de la blessure d'un joueur de l'école de football. Après sa blessure, le jeune garçon aurait été conduit à l'infirmerie puis serait objet d'attouchement sexuel.

Ayant pris fuite, il a révélé tout ce qui c'était passé. D'où ce scandale qui fait parler du Raja depuis quelques jours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.