Ile Maurice: Blanchiment d'argent - La FSC révoque la licence de Black River Trust

Deux ans après avoir suspendu la licence de Black River Trust, la Financial Services Commission (FSC) a tranché. Elle a révoqué la licence de cette société sise à Rivière-Noire, la semaine dernière.

Ce n'est pas tout. Deux des directeurs de Grand Baie Trust, le Britannique David Perry Gaskell et l'avocat mauricien Luc Allan Penny Hack (accessoirement époux de Nicole Hack dont le nom comme candidate de l'Alliance Nationale a circulé ces derniers temps) ont été interdits d'activités dans des sociétés pendant cinq mois.

En mars 2017, la licence de Black River Trust, auparavant connue comme Grand Baie Trust, est suspendue, deux jours après qu'un de ses clients, le caïd britannique James Mulvey, a été arrêté en Lituanie pour trafic de drogue. Des documents et ordinateurs avaient même été saisis au siège de la société à Rivière-Noire, lors d'un audit trail de l'Asset Recovery Unit. Des agents de la National Crime Agency (NCA) de Grande-Bretagne ainsi que des officiers de la Criminal Investigation Division et de la Financial Intelligence Unit avaient participé à cette opération.

Même si les deux directeurs disqualifiés ont nié une quelconque implication dans les transactions, ils n'ont pas pu expliquer comment ils ont pu donner le feu vert à James Mulvey alors qu'ils avaient mené un exercice de due diligence.

Le Britannique était en effet recherché par les autorités internationales depuis 2007 et il a été condamné à 32 ans de prison pour trafic de drogue par la cour britannique en juin 2018. Selon l'enquête de la NCA, il a blanchi au moins Rs 700 millions à Maurice.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.