Angola: Un diplomate souligne le soutien du pays à la pacification de la RCA

Addis — Abeba - L'Angola a toujours accordé une attention particulière à la situation en République Centrafricaine et soutient le processus de paix et de réconciliation en cours, tant au niveau bilatéral que multilatéral.

C'est ce qu'a souligné vendredi le représentant permanent de l'Angola auprès de l'Union africaine (UA), Francisco da Cruz, lors d'une session du Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (CPS) sur la RCA, considérant comme essentielle la paix dans ce pays, pour la stabilité dans la sous-région.

Le diplomate, qui est également ambassadeur en Ethiopie et représentant permanent auprès de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, a déclaré que l'Angola se félicitait des efforts déployés par les acteurs nationaux pour mettre pleinement en œuvre l'accord de paix, étant cruciales que les élections aient lieu dans les dates prévues (2021) et dans des conditions qui assurent la crédibilité et le confort à toutes les parties impliquées dans le processus.

Outre les 15 États membres du CPS, le secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix, Jean Pierre Lacroux, commissaire pour la paix et la sécurité de l'UA, Smail Chergui, la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies auprès l'UA, Hanna Tetteh, parmi d'autres diplomates, ont assisté la session.

En RCA, un accord de paix a été signé le 6 février entre le Président Faustin Archange Touadera et les dirigeants de 14 groupes armés, afin de mettre fin à la crise politique qui a éclaté depuis 2013.

A rappeler qu'en août dernier, à Bangui, capitale de la RCA, une réunion de bilan des six premiers mois de l'accord s'était tenue, avec la participation des signataires (gouvernement et 14 groupes armés), des garants (UA et CEEAC), des facilitateurs et des partenaires internationaux, notamment la Mission multidisciplinaire des Nations Unies pour le soutien à la RCA (MINUSCA).

La réunion présidée par le représentant spécial du président de la Commission de l'Union africaine pour la RCA, le diplomate angolais Matias Bertino Matondo, qui a attiré l'attention sur la nécessité de promouvoir la confiance entre les parties signataires de l'accord, et plus particulièrement dans la conduite du désarmement, de la démobilisation, de la réintégration et du rapatriement (DDRR), l'un des aspects centraux du processus de paix en RCA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.