Ile Maurice: Formation en prison - L'entrepreneuriat, outil de réhabilitation

Après un séjour en prison, beaucoup d'ex-détenus sont soumis à des contraintes pour trouver un emploi. SME Mauritius, en collaboration avec le département du bien-être de la Eastern High Security Prison de Melrose leur offre la possibilité d'apprendre à créer une entreprise après avoir réussi une formation dans un domaine de leur choix.

My Business Programme est une formation de dix semaines par trois officiers de la prison de Melrose, qui compte 723 détenus. Vingt détenus ont été choisis par le welfare officer de la prison pour leur potentiel à comprendre le contenu et à utiliser les connaissances acquises à bon escient. Au lieu d'être demandeurs d'emploi, cette formation leur permettra d'être des créateurs d'emplois.

La vie ne s'arrêtant pas derrière les barreaux, le projet vise à promouvoir l'entrepreneuriat comme outil de réhabilitation dans la société. Les modules comprennent : la création d'une start-up, la gestion, le marketing, la comptabilité, les ressources humaines, la préparation d'un business plan, entre autres. Ce programme est complémentaire des différents cours offerts aux détenus tels que l'agriculture, la pâtisserie, l'aquaponie, le bio-car wash, la menuiserie et d'autres travaux manuels. Les ex-prisonniers recevront un certificat approuvé par la Mauritius Qualifications Authority, qui pourra être présenté à la banque pour un prêt, leur permettant ainsi de concrétiser leur projet.

SME Mauritius n'offre pas de financement mais ces ex-détenus bénéficieront des mêmes plans de soutien offerts aux autres entrepreneurs. Du côté de la banque, Lobin Unmole, managing director de la Development Bank of Mauritius, soutient : «Nous n'avons pas de scheme spécifique pour les ex-détenus et pas de préjugés sur le passé. Si la personne a appris un métier et a son certificat, nous sommes prêts à l'aider comme toute autre personne et lui offrir des facilités pour qu'il ait l'argent.»

Selon les constats des officiers concernés, les prisonniers prennent le business programme positivement avec l'ambition de pouvoir utiliser les connaissances acquises à la prison pour leur permettre de mieux intégrer la société.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.