Ile Maurice: 100% Citoyens - Démission de quatre candidats en raison de pressions politiques

A peine formé, le jeune parti 100% CIYOYENS est-il au bord d'une scission ? C'est la question que des observateurs politiques se posent suivant la démission de certains candidats potentiels aux prochaines élections générales.

A l'issue de sa conférence de presse qui vient tout juste de terminer, ce vendredi 11 octobre, son secrétaire général, Dev Sunnasy est monté au créneau pour souligner à l'express qu'il n'existe aucune crise au sein du parti. «Il y a certes la démission du leader-adjoint, Anishta Seesurrun, pour des raisons personnelles. Celle-ci a participé dans une primaire pour recueillir 100 signatures qui devrait lui donner le ticket pour le 7 novembre. Elle a décidé de partir. Nous respectons sa décision.»

Dev Sunnasy ajoute dans la même foulée que trois autres candidats pressentis pour l'échéance électorale du 7 novembre ont été contraints de partir, victimes, selon lui, des pressions politiques venant des nominés politiques.

Tous seront «population générale»

Le secrétaire général de 100% CITOYENS a fait ressortir d'autre part que, suite à une promulgation du président de la République par intérim, émis la semaine dernière, contestant le symbole de son parti, vu qu'il contient des lettres et des chiffres, il a dû en conséquence amender le logo. Ce qui implique, selon lui, des dépenses additionnelles car son parti a déjà investi lourdement dans des banderoles et autres gadgets électoraux contenant ce symbole. «C'est demain que la Commission électorale décidera si le nouveau symbole est recevable ou pas.»

Dev Sunnasy a également annoncé que la liste de ses candidats sera prête le jour du Nomination Day, soit le 22 octobre. «Nous avons décidé à l'unanimité que tous les candidats se présenteront sous la catégorie dite 'population générale'».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.