Tunisie: Ariana-Présidentielle - Nabil Karoui promet de réduire la pauvreté

Ariana — Le candidat du parti Qalb Tounes, Nabil Karoui, au deuxième tour de l'élection présidentielle, prévue ce dimanche, s'est engagé à réduire la pauvreté et à lutter contre la délinquance et les actes de violence que connaissent plusieurs quartiers populaires au gouvernorat de l'Ariana.

Lors d'un meeting populaire, tenu vendredi, dans la ville de l'Ariana, il a promis notamment d'œuvrer pour la réalisation du développement et la création des emplois en drainant des investissements intérieurs et extérieurs.

Le candidat a souligné également la nécessité de venir en aide aux catégories vulnérables et familles nécessiteuses ainsi que d'encourager les jeunes à l'innovation et la création de richesses en soutenantles Starts-up et les petits projets à haute valeur ajoutée.

Plusieurs partisans et citoyens de l'Ariana ont assisté à ce meeting où de nombreux slogans pro-Karoui ont été scandés.

Par ailleurs, à la place de Sala, au centre de l'Ariana, des accrochages et altercations ont été enregistrés entre les partisans de Nabil Karoui et Kaïs Saïed, à cause de la distribution des tracts électoraux des deux candidats dans le même endroit, ce qui a nécessité l'intervention des forces de sécurité pour apaiser la tension et calmer la situation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.