Sénégal: Cancer du col de l'utérus - Kaffrine affiche un taux de vaccination de 86 % (médecin-chef)

Kaffrine — Le docteur Mamadou Moustapha Diop, médecin-chef de la région médicale de Kaffrine (centre) a assuré que 86 % des filles âgées de 9 ans avaient déjà été vaccinées contre le cancer du col de l'utérus depuis le lancement de la campagne de vaccination gratuite contre la maladie.

"Dans la région de Kaffrine, des dizaines de milliers de filles ont déjà été vaccinées contre le cancer du col de l'utérus. Entre janvier et juin 2019, la région de Kaffrine est à enregistré un taux de vaccination de 86% sur un objectif de 90%", a-t-il déclaré lors d'un entretien accordé à l'APS un an après l'effectivité de la gratuite du vaccin pour les filles âgées de 9 ans.

"La région médicale de Kaffrine a ciblé toutes les filles âgées de 9 ans. Nous avons comme objectif de faire vacciner toutes les filles de la région âgées de 9 ans scolarisées ou non", a-t-il rappelé, en faisant remarquer que le cancer du col de l'utérus constitue une réalité dans cette partie du pays.

"Le cancer du col de l'utérus est l'un des premiers cancers chez la femme. Il est responsable d'un nombre très important de décès. Il était donc important d'introduire le vaccin contre le cancer du col de l'utérus", a salué le médecin.

Il a souligné qu'il y avait assez de doses à Kaffrine pour vacciner deux fois toutes les filles de la région et que la région médicale faisait de son mieux afin de toucher toute la cible.

"Le cancer est un problème de santé public. Nous demandons aux parents de se mobiliser pour faire vacciner leur fille. L'introduction d'un tel vaccin au Sénégal est une chance pour protéger nos filles", a insisté docteur Diop.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.