Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - DOCS-RDC et Access Bank viennent au chevet des femmes victimes des violences sexuelles

C'est un projet qui vise à promouvoir la femme congolaise. Elles sont au total 50 femmes vulnérables venues de quatre coins de la province du Nord-Kivu et dont la majorité, sont les victimes des violences sexuelles.

Elles se retrouvent à Goma où elles doivent bénéficier d'une formation de 12 mois en coupe et couture. L'objectif est de leur apprendre un métier en vue d'une autonomisation pour un épanouissement socio-économique. Cette formation est rendue possible grâce à l'initiative du Centre hospitalier DOCS-RDC, avec l'appui financier d'Access Bank.

Le vendredi 11 octobre 2019, au cours d'une cérémonie du lancement officiel du projet « MAMA JITEGEMEE », un échantillon de ces femmes a reçu du Centre Hospitalier DOCS-RDC, un kit de matériels de formation en coupe et couture, devant quelques autorités provinciales venues soutenir cette action.

Des machines à coudre, des fers à repasser, des tissus pour couture, des cahiers, des stylos et bien d'autres objets ont constitué l'essentiel des kits remis à ces femmes vulnérables.

Il sied de noter que, « MAMA JITEGEMEE » est un projet de réinsertion sociale des femmes et filles mères survivantes des violences sexuelles. Dans son mot de circonstance, le Professeur et Docteur Jacques Kalume Mushabaa, directeur du Centre hospitalier Docs-RDC, a précisé que cette formation sera organisée en deux sessions, pendant 12 mois, soit 6 mois pour un premier groupe de 25 femmes et filles-mères et 25 autres pour le deuxième semestre, entre 2019 et 2020.

Nécessité d'une solidarité nationale et communautaire locale

« Depuis plus de deux décennies, l'Est de la République démocratique du Congo fait face aux violences sexuelles de tout genre et à grande échelle qui affectent essentiellement les femmes au plus profond de leur être et les appauvrissent davantage. Raison pour laquelle, la nécessité d'une solidarité nationale et communautaire locale est obligatoire pour une assistance vitale de ces femmes, conformément aux objectifs du millénaire qui vise l'égalité du sexe et l'autonomisation des femmes surtout des femmes issues des milieux ruraux », a déclaré le Professeur Jacques Kalume.

Tout en remerciant Access Bank pour son appui financier à cette initiative, Jacques Kalume souligne que toutes ces femmes ont reçu des équipements pour leur auto-prise en charge et seront également sensibilisées sur d'autres questions telles que, la protection contre le VIH sida, la lutte contre la maladie à virus Ebola, la planification familiale. Elles vont aussi bénéficier d'un encadrement psycho-social et des soins médicaux appropriés.

Une valeur ajoutée sur le plan social

Pour sa part, Clément Wakwinga Wabenga, Directeur Région-Est de Access Bank indique qu'il est important pour son institution d'appuyer cette œuvre qui a un impact positif sur le plan socio-économique.

« L'acte de ce jour va permettre aux 50 femmes bénéficiaires directes de cette action charitable d'aider également les membres de leurs familles que nous avons évalué à 100 bénéficiaires indirects. C'est ça même la valeur ajoutée de cette action génératrice des revenus qui redonne l'espoir à ces âmes brisées et renforce la promotion du genre et valorise les femmes discriminées au sein de la société par le poids des coutumes », a-t-il fait remarquer. Avant de souligner que la matérialisation de ce projet à Goma dont le coût s'élève à 10.000 dollars américain, procède de la contribution de tout agent d'Access Bank sur le plan national.

Irène Litale (18 ans), fille-mère et l'une des bénéficiaires du projet « MAMA JITEGEMEE », n'a pas caché sa joie. Elle remercie vivement DOCS-RDC et Access Bank d'avoir pensé aux femmes vulnérables, longtemps abandonnées à leur triste sort. Irène Litale promet de suivre minutieusement sa formation qui lui permettra de travailler et de prendre soin de son enfant de 3 ans.

« La RDC est pleinement engagée au niveau international pour promouvoir des filles et des femmes congolaises et c'est la vision du Chef de l'État Felix Antoine Tshisekedi. L'État Congolais à travers le Gouvernement provincial du Nord-Kivu, promet d'appuyer cette action sociale car l'habilitation de la femme est un facteur de l'éradication de la pauvreté en RD Congo », a rassuré Prisca Luanda, ministre provincial en charge de l'Education qui a représenté la ministre des Affaires sociales à cette cérémonie.

Par ailleurs, une visite guidée de la salle de formation a sanctionné la cérémonie du lancement de ce projet, à la satisfaction de tous.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.