Burkina Faso: Au moins 15 tués dans l'attaque de la mosquée de Salmossi

Au Burkina Faso, attaque contre une mosquée dans la commune de Markoye dans la région du Sahel. Vendredi 11 octobre, des hommes armés ont tiré sur des fidèles musulmans à l'heure de la prière du soir. Au moins quinze personnesont été tuées et quatre autres blessées, selon des sources sécuritaires. Une autre mosquée, dans la commune de Mansila, toujours dans la région du Sahel a également été visée par une attaque.

C'est à Salmossi que l'attaque a eu lieu. Plusieurs hommes armés font irruption dans la Grande mosquée du village à l'heure de la prière du soir. Ils tirent sur les fidèles musulmans qui s'y trouvent. Plusieurs personnes tombent.

Selon un bilan fourni par des sources sécuritaires, cette attaque a fait une quinzaine de morts et plusieurs blessés. Les assaillants seraient restés longtemps dans le village après l'attaque.

Selon nos sources, les assaillants sont arrivés sur une cinquantaine de motocyclettes. Ils étaient habillés tenue sable désert et vert bariolé. Leur présence autour de la mosquée de Salmossi avait été signalée au moins une heure et demie avant l'attaque.

Informés les éléments du détachement militaire de Markoye qui venaient à la rescousse sont tombés dans une embuscade.

Dans la même soirée du vendredi, une autre mosquée, celle de la communauté Tidiania de Mansila a fait l'objet également d'une attaque par des hommes armés. Aucun bilan n'est pour le moment disponible.

Après la mosquée, les assaillants ont fait une descente au domicile du chef religieux de cette communauté musulmane où ils ont incendié du matériel, selon nos sources.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.