Madagascar: Ordures - Interdiction de brûlage à l'air libre

26 communications ont été effectuées au titre de 16 ministères lors du conseil de gouvernement du 09 octobre dernier.

Outre l'adoption de textes réglementaires portant entre autres sur les Collectivités Territoriales Décentralisées, plus d'une vingtaine de communications figuraient à l'ordre du jour du dernier conseil de gouvernement. Accord a été ainsi donné à l'interdiction de brûlage des ordures à l'air libre et au site de décharge des déchets d'Andralanitra dans la banlieue de Tana. Reste à attendre si la mesure sera effective ou restera lettre morte comme l'interdiction des sacs plastiques qui continuent d'inonder les marchés et les ... égouts.

Bois de rose. Par ailleurs, le ministère de l'Environnement et du Développement durable a fait une communication sur la notification du Secrétariat du CITES sur le statut du bois de rose malgache saisi à Singapour en mars 2014 et l'état du stock à Madagascar. En plus du bois de rose, le conseil de gouvernement sentait un parfum de vanille avec la liste des exportateurs agréés pour la campagne 2019-2020. De même, la réhabilitation de la Siranala à Analaiva, Morondava a obtenu l'accord du conseil.

Russie - Afrique. Le conseil a par ailleurs validé le projet d'ordre du jour de la Commission mixte entre la République de Madagascar et l'Union des Comores qui aura lieu les 14 et 15 octobre à Moroni. Feu vert également pour la participation de Madagascar au Sommet « Russie-Afrique » à Sotchi, du 23 au 24 octobre 2019. L'occasion pour le président Andry Rajoelina qui fera le déplacement, de rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine.

Plans d'urbanisme. Un compte-rendu du Baccalauréat 2019 se trouvait aussi au menu du conseil de gouvernement qui a approuvé la tenue d'une deuxième session exceptionnelle annoncée par le chef de l'Etat durant la récente émission spéciale à la télé où il a parlé du projet « Tana-Masoandro ». L'adoption par le conseil de 6 décrets portant essentiellement sur les plans d'urbanisme, l'habitat et l'aménagement du territoire, s'inscrit sans doute aussi dans le cadre du « velirano » présidentiel qui prévoit de délocaliser les ministères et institutions sur la rive gauche de l'Ikopa. En attendant, le gouvernement a entériné la délocalisation partielle du Centre de sécurité routière d'Alarobia.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.