Cote d'Ivoire: Visite d'Etat dans le Hambol - Sidiki Diakité sonne la mobilisation

11 Octobre 2019

Le Président Alassane Ouattara effectuera une visite d'Etat dans la région du Hambol du 27 au 30 novembre. C'est le ministre de l'Administration du territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, qui a donné, hier, la bonne nouvelle aux élus, cadres et fils du Hambol qui avaient pris d'assaut la salle Félix Houphouët-Boigny du district autonome du Plateau.

« Chères populations du Hambol, je puis vous dire avec fierté que le Président de la République a décidé de reprendre son bâton de pèlerin. C'est ainsi qu'il effectuera une visite d'Etat dans la région du Hambol du 27 au 30 novembre », a-t-il annoncé, sous les ovations nourries de l'assistance.

Le ministre Sidiki Diakité, dans le déroulé du programme de cette visite, a fait savoir que le Chef de l'Etat foulera le 27 novembre le sol de Katiola, chef-lieu de région. Et qu'un Conseil des ministres sera tenu le même jour dans cette localité. Le 28 novembre, a-t-il poursuivi, c'est le département de Niakaramadougou qui aura l'honneur de le recevoir avec l'ensemble de l'équipe gouvernementale. Le vendredi 29 novembre, les populations de Dabakala vont communier avec lui, a-t-il confié. Le meeting de clôture de cette visite d'Etat, selon le ministre Sidiki Diakité, aura lieu, le 30 novembre à Katiola.

Le représentant du gouvernement qui avait à ses côtés le ministre Ally Coulibaly, fils de la région, a demandé à chacun et à chacune des personnes vivant dans les départements du Hambol de profiter de cette visite du Premier des Ivoiriens dans leur zone, pour se mobiliser en vue de préparer activement cet évènement majeur. Il a appelé les cadres et élus à taire leurs querelles et divergences pour privilégier l'intérêt général de la région et faire en sorte que la visite du Chef de l'Etat soit un francs succès.

« Renforcer l'esprit d'équipe et d'entente entre vous autour des valeurs de la République », a-t-il insisté. Avant de faire savoir que depuis 1975, après la visite du Président Felix Houphouët-Boigny à Katiola, aucun autre Chef d'Etat n'avait effectué une visite d'Etat dans cette circonscription administrative. D'où la nécessité pour les fils et filles du Hambol de travailler main dans la main pour être à la hauteur de ce rendez-vous historique, suivi généralement du lancement des travaux de modernisation de la région.

Ally Coulibaly, ministre de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'étranger, a salué cette bonne information de l'arrivée du premier magistrat dans leur contrée. « Le Président de la République répond ainsi à une de nos préoccupations. C'est un honneur de recevoir ce grand homme », s'est-il félicité, tout en demandant à son collègue de transmettre les remerciements de toutes les populations du Hambol au Président de la République.

Ally Coulibaly, fils de la région, a assuré que ses " frères, sœurs" et lui, réserveront un accueil des plus chaleureux et mémorables à l'hôte de marque. « C'est une lourde responsabilité qui pèse sur nos épaules. Mais nous prenons l'engagement dès maintenant pour nous mettre en ordre de bataille en vue de relever ce défi », s'est-il engagé au nom de tous.

Le ministre Sidiki Diakité qui a dirigé cette rencontre, a annoncé que celle-ci fait partie d'une série de réunions pour préparer cette visite d'Etat dans le Hambol.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.