Cote d'Ivoire: RHDP - Jeannot Ahoussou Kouadio appelle les Ivoiriens à adhérer massivement au parti

11 Octobre 2019

Face aux militants Rhdp de la ville de Daloa, Jeannot Ahoussou Kouadio a appelé les Ivoiriens à adhérer massivement au parti des Houphouétistes. Question de contribuer à un développement harmonieux de la Côte d'Ivoire. Pour lui, les résultats, en termes de développement du pays, sont tangibles depuis que ce groupement politique a pris les rênes du pouvoir.

Le haut cadre du Rhdp a profité de cette tribune pour revenir sur des faits du passée récent de la Côte d'Ivoire : la crise survenue en 1999 et la mise sur pied du parti des Houphouétistes.

«Tout est parti du coup d'Etat de 1999. Le président Henri Konan Bédié, était en exil, sur les bords de la Seine. Quelque temps après, le général Guéi Robert a envoyé le Président Alassane Ouattara en exil. Ce qui a rapproché les deux personnalités. Le président Ouattara a envoyé une première délégation vers son aîné», explique-t-il.

Jeannot Ahoussou Kouadio a affirmé ensuite qu'un des éléments de ce rapprochement, c'était au cours du Forum de réconciliation nationale, au début des années 2000. Là, «ils sont arrivés main dans la main. Ils étaient ensuite à la rencontre des quatre grands que sont Konan Bédié, Alassane Ouattara, Laurent Gbagbo et Guéi Robert, en janvier 2001 à Yamoussoukro ».

A cette rencontre, il a été question de la mise en application des résultats du forum. Mais «il y a eu des blocages, même si en juillet 2001, les négociations pour la mise en place d'un gouvernement d'union nationale ont commencé. Le blocage était dû au refus catégorique du pouvoir en place de mettre en application lesdites résolutions. C'est qui a débouché sur la rébellion de 2002», a rappelé Jeannot Ahoussou Kouadio.

Pour dénouer la crise, des rencontres ont eu lieu dans plusieurs pays. Après Marcoussis en France, les protagonistes se sont retrouvés à Accra, au Ghana. C'est au cours de la première rencontre d'Accra que le président Ouattara a demandé à son aîné d'unir leurs forces pour sauver la Côte d'Ivoire. «Le processus a ainsi démarré, avec la mise sur pied d'un comité de réflexion des cadres du Pdci-Rda et du Rdr. Ce qui a abouti en mai 2005 à la création du Rhdp», a-t-il relaté dans les détails.

L'ancien Premier ministre est revenu aussi sur les causes du divorce entre les deux personnalités. «En août 2018, le président Konan Bédié a dit que le Pdci-Rda ne veut plus faire partie du Rhdp. Reniant ainsi l'engagement que les deux présidents ont pris sur la tombe de Félix Houphouët Boigny à Yamoussoukro. J'ai traîné les pieds, espérant qu'il reviendrait sur sa décision. Hélas, il ne l'a pas fait, malgré nos tentatives», a-t-il déploré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.