Cote d'Ivoire: Secteur de l'éducation - Kandia Camara soumet ses collaborateurs à un contrat de performance

11 Octobre 2019

Les directeurs régionaux et départementaux du ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle seront désormais soumis à un contrat.

Dénommé « contrat d'objectifs et de performance (COP) », ce document s'inscrit dans le cadre de la modernisation de l'administration publique et de la quête de la qualité. En attendant sa signature un atelier de formation sur sa mise en œuvre pratique a été organisé jeudi et vendredi derniers, au centre national du matériel scientifique (CNMS), à Cocody, à l'intention des directeurs régionaux et départements dudit ministère.

Objectifs, présenter aux participants, le concept du COP ; indiquer aux directeurs régionaux et départementaux, leurs rôles dans le processus de déploiement du Cop ; présenter aux directeurs régionaux et départementaux, le calendrier 2019-2020 de déploiement du Cop et analyser un exemple de Cop, à partir d'un plan éducatif régional.

La cérémonie d'ouverture a été présidée par la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara. Elle a indiqué à l'occasion, que le contrat d'objectifs et de performance est un outil de gestion, un instrument stratégique, en matière de gestion humaine, matérielle et financière des organisations professionnelles.

« Mon objectif, à travers ce contrat, est d'impulser un supplément de responsabilisation dans toutes les administrations ayant pour mission de gérer des structures éducatives. En effet, l'amélioration de la performance de notre système scolaire, telle que déclinées dans le plan de performance du secteur éducation formation, 2016-2025, tant en termes d'efficacité que d'équité, nécessite un renforcement de la responsabilisation. Cette logique de responsabilisation implique une aptitude à l'autonomie de gestion, aussi bien au niveau régional que local », a-t-elle affirmé.

Elle a précisé que le document qui sera signé dans les prochains mois, va lier la tutelle aux directeurs régionaux et départementaux d'une part, et d'autre part, les directeurs régionaux et départementaux à chaque responsable de structure sous-tutelle. « Dans ce dernier cas de figure, vous aurez fort à faire, en termes de gestion, de validation, de suivi et d'évaluation », a-t-elle poursuivi.

Dans le même sens, l'inspecteur général, coordonnateur de l'inspection générale, Ibrahima Kourouma, a assuré le Cop permettra l'amélioration du système éducatif et donnera davantage d'autonomie, aux gestionnaires des services déconcentrés et des unités locales.

« La communauté éducative devra s'approprier cet outil de gouvernance. Nous avons travaillé de 2017 à ce jour, pour jeter les bases de ce projet. A présent, les conditions minimales sont réunies pour passer à la phase pratique », a-t-il affirmé. Tout en promettant que d'autres formations suivront, en vue de faciliter le déploiement de cet outil sur toute l'étendue du territoire national.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.