Algérie: Nouveau vendredi de manifestations dans 30 régions du pays

34e semaine de manifestation hier dans plus de 30 des 48 régions du pays. Alors que mardi, pour la première fois, les forces de l'ordre ont tenté d'empêcher la manifestation des étudiants, dans la capitale, des dizaines de milliers de manifestants ont protesté sans heurts. Cette semaine, les manifestants demandaient toujours le départ du chef d'état-major Ahmed Gaid Salah, mais les revendications ont aussi pris une tournure économique.

Il tient au-dessus de la tête une pancarte contre la loi sur les hydrocarbures. Nordine, 40 ans, espère sensibiliser l'opinion publique contre ce projet qui doit être présenté en Conseil des ministres dimanche. « Apparemment, ils veulent donner les richesses algériennes à la France, les États-Unis, l'Angleterre. Alors que c'est illégal ce qu'ils vont faire, parce que ce n'est pas un pouvoir légitime. »

Zahia, 50 ans est elle aussi très en colère contre les projets de loi de Finances et d'hydrocarbures : « Ils continuent de ruiner l'Algérie avant de partir. Ils ont maintenu ce gouvernement juste pour passer ce contrat avec les étrangers. »

Cette retraitée est également venue dire qu'elle s'oppose à la tenue des élections le 12 décembre prochain. « On refuse ces élections parce qu'elles ne sont pas légitimes, pas transparentes. Quand on les voit revenir, ce sont des corrompus, donc ça se voir que ce sont des élections gagnées d'avance. »

Au coeur des slogans, des critiques contre le chef d'état-major, Ahmed Gaid Salah, qui n'est pas apparu en public depuis plus d'une semaine.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.