Maroc: Essaouira renoue avec les musiques et cultures électroniques

Le coup d'envoi de la 3ème édition du Moga Festival des musiques et cultures électroniques a été donné jeudi soir à Essaouira, cité de culture, des arts et de métissage.

Dans une ambiance de fête, de retrouvailles et de convivialité, une soirée grandiose a été organisée à l'espace de Dar Souiri, occasion pour les festivaliers parmi les Souiris et les hôtes de la cité des Alizés de danser et vibrer aux rythmes et sonorités du mâalem gnaoui Omar Hayat et sa troupe, et donc de renouer avec cet art ancestral à travers l'interprétation d'un florilège de chansons parmi les plus emblématiques. Une soirée musicale spéciale où les festivaliers ont pu prendre connaissance des différents concerts musicaux et activités programmés dans le cadre de cette nouvelle édition du Moga Festival, et d'avoir ainsi un avant-goût de ce rendez-vous incontournable des musiques électroniques.

"Pour donner un caractère spécial à cette nouvelle édition, qui se poursuivra jusqu'au 13 courant à Essaouira, nous avons accordé une attention toute particulière à la programmation, en multipliant les spectacles et en adoptant des horaires prolongés (de 12h à 05h du matin), ainsi que les ateliers et workshops", a confié à la MAP, le co-organisateur du Moga Festival, Mathieu Corosine.

Et d'ajouter que la finalité est d'assurer une animation de qualité, en y impliquant l'ensemble des acteurs de la ville. Il s'agit de créer une véritable dynamique économique durant les jours du festival, a-t-il expliqué. M. Corosine a mis en avant également la singularité de la ville d'Essaouira qui jouit d'une grande richesse historique et culturelle, d'une spiritualité inouïe et d'une lumière toute particulière, a-t-il dit.

Et de poursuivre que ce rendez-vous est "un festival international pour les Marocains" qui réunit de nombreux artistes de renommée, aussi bien Marocains qu'étrangers, notant que toute l'ambition est de voir ce festival à l'avenir s'agrandir en investissant au-delà de la scène principale d'autres espaces de la cité, se prolonger dans le temps (une semaine), et impliquer davantage les différents acteurs de la ville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.