Maroc: Midelt à l'heure du Salon national de la pomme

Le coup d'envoi du Salon national de la pomme (SAPOM) a été donné jeudi à Midelt, sous le thème "La logistique, la valorisation et la commercialisation de la pomme, leviers de l'emploi des jeunes".

Organisé sous l'égide du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rurale et des Eaux et Forêts, en partenariat avec la province de Midelt, ce Salon se veut un espace de rencontre et d'échange entre les différents acteurs et responsables de la culture, de la production, de la valorisation et de la commercialisation des pommes.

Il a pour objectifs le renforcement du rôle des coopératives et des associations agricoles, le développement de leurs capacités et de leurs compétences, ainsi que l'accompagnement des petits producteurs et la consolidation de leur rôle dans l'économie sociale de la région par la mise en place de partenariats entre les différents intervenants et responsables du secteur.

"La filière pomme revêt une grande importance dans la région de Drâa-Tafilalet, particulièrement au niveau de la province de Midelt", a indiqué à la presse le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, de l'Eau et des Forêts, Aziz Akhannouch en marge d'une visite au salon.

La production des pommes dans toute la région s'élève actuellement à 400 mille tonnes, contre 120 mille tonnes depuis le lancement du Plan Maroc Vert, a ajouté M. Akhannouch, notant que 90% de la production est réalisé à Midelt.

Mettant l'accent sur les investissements réalisés dans la filière des pommes destinés à sa valorisation et à la promotion de sa commercialisation, le ministre a fait savoir que la production des pommes a triplé en 10 ans.

Le ministre de l'Agriculture a aussi mis en valeur la qualité des pommes de la région, tout en appelant les opérateurs économiques à renforcer les investissements pour mieux valoriser la filière des pommes et booster sa compétitivité.

En marge du SAPOM, le ministre s'est rendu au périmètre Ait Illoussane - province de Midelt, pour s'enquérir de l'état d'avancement d'un projet Pilier II pour le développement de la filière du pommier.

Doté d'une enveloppe globale de près de 16,7 MDH, le projet s'étend sur une superficie de 280 hectares (terrain collectif) au profit de 120 jeunes ayants droit.

Il vise la valorisation de la production du pommier et l'amélioration du revenu des agriculteurs. Il a permis la création de 15 emplois directs, l'installation d'un générateur anti-grêle et l'équipement de 200 ha en système d'irrigation localisée.

Le ministre a également visité une unité frigorifique de pommes au niveau de la commune rurale de Zaida.

D'un investissement de 40 MDH, cette unité frigorifique à atmosphère contrôlée (12 chambres froides) a permis la création de 30 emplois permanents et l'installation d'un système d'irrigation localisée sur 20 ha de nouvelles plantations.

Le SAPOM tend, entre autres, à promouvoir l'économie sociale et solidaire ciblant les coopératives agricoles de la région, grâce à la valorisation de leurs produits, ainsi qu'à inciter les jeunes à investir et à développer la filière pomme en tant que pilier de l'économie de cette région.

Des rencontres et des conférences sont prévues dans le cadre de ce salon sur les perspectives de développement de la filière pomme dans la province de Midelt.

Au programme de ce rendez-vous annuel, figurent également des ateliers de formation animés par des experts au profit des agriculteurs et coopératives de la province, ainsi qu'une exposition des produits de l'artisanat du terroir et des spectacles de Tbourid.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.