Guinée: L'UFD dénonce une tentative de confiscation du pouvoir par le RPG

13 Octobre 2019

Dans une déclaration en date du mardi 8 octobre 2019, l'Union des forces démocratiques (UFD) de Mamadou Baadiko Bah s'insurge contre une tentative de confiscation du pouvoir en par le RPG Arc-en-ciel.

Pour l'UFD, cette tentative de confiscation du pouvoir ne peut se faire que par la dictature, la suppression des libertés démocratiques, la corruption effrénée, la division des nationalités et la répression du peuple.

"En dépit du rejet par l'écrasante majorité du peuple de Guinée et de la réprobation de toute l'opinion africaine et internationale, le chef de l'Etat guinéen Alpha CONDE et ses amis du RPG continuent de dérouler leur projet de troisième mandat et de changement de la Constitution, violant ainsi ouvertement toute la légalité de la République de Guinée.

Pire, les dirigeants du parti au pouvoir répètent haut et fort leur intention de se maintenir coûte que coûte au pouvoir pendant des décennies encore !

Il est évident que cette tentative de confiscation du pouvoir ne peut se faire que par la dictature, la suppression des libertés démocratiques, la corruption effrénée, la division des nationalités et la répression du peuple, comme les régimes qui l'ont précédé depuis 1958.

Le bilan désastreux de l'équipe d'oligarques, corrompus, ethnicistes, discrédités et décriés de partout, qui règne sur notre pays depuis 2011 et qui est incapable de promouvoir le développement de la Guinée au bénéfice du peuple, est sans appel.

C'est l'avenir de tout un peuple et particulièrement de sa jeunesse sacrifiée qui est en jeu. Tout le peuple de Guinée a le devoir de s'opposer de toutes ses forces à cette dictature d'un autre âge.

Nous mettons en garde le pouvoir contre l'usage des armes contre le peuple manifestant pacifiquement pour défendre ses droits.

L'usage de la force, les crimes de toutes sortes, loin de sauver ce régime, ne pourra que précipiter sa fin ignominieuse, comme celle de toutes les dictatures sanglantes.

De même, nous mettons en garde tout membre des Forces de sécurité, contre l'obéissance aveugle à des ordres criminels de tirer sur la population, alors qu'elles sont en principe chargées de sa protection", peut-on lire dans cette déclaration.

Et de poursuivre: "Comme l'a dit l'Alliance Nationale Patriotique (ANP), nous réitérons notre conviction que la sortie définitive de la Guinée de la crise multiforme profonde qu'elle traverse depuis plus de 61 ans ne s'arrête pas à la seule lutte contre les manœuvres du président Alpha CONDÉ et ses amis et complices pour s'incruster au pouvoir".

Selon cette formation politique de l'opposition guinéenne, cette lutte doit englober l'éradication définitive de ce système dictatorial, corrompu, ainsi que les présidences à vie qui plombent notre pays depuis son accession à l'indépendance le 2 octobre 1958.

"C'est l'occasion pour nous de saluer et de féliciter pour son courage, le Grand Président du Niger, Mohamadou ISSOUFOU, ancien militant de la Fédération des Etudiants d'Afrique Noire en France (FEANF), Président en exercice de la CEDEAO, qui offre à toute l'Afrique un exemple sublime d'intégrité, de rectitude morale - en déclarant tous ses biens - et de patriotisme - en refusant quant à lui le troisième mandat, au contraire de son collègue guinéen qui viole toutes les dispositions fondamentales de la Constitution sur laquelle il a juré fidélité et qui règne et entend continuer à régner à vie sur l'un des pays les plus corrompus et les plus misérables d'Afrique et du monde.

Le peuple de Guinée et tous les autres peuples africains lui seront éternellement reconnaissant pour le noble combat qu'il mène avec acharnement contre les dictateurs africains, pour la démocratie, l'unité des peuples africains et le développement économique et social auquel ils aspirent tant", a-t-elle indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.