Niger: Cinq gendarmes tués dans une attaque à Abarey

Cinq gendarmes ont été tués samedi dernier à Abarey, non loin de la frontière malienne, dans la région de Tillabéri. Les gendarmes qui patrouillaient pour sécuriser un marché hebdomadaire sont tombés dans une embuscade tendue par une soixantaine d'hommes armés à moto.

Ce sont des gendarmes du Groupe d'action rapide de surveillance et d'intervention (GARSI) qui ont été attaqués, un peloton d'environ trente éléments en mission de sécurisation du marché hebdomadaire d'Abarey, situé à 45 km au nord-est de la préfecture d'Abala, précisent des sources sécuritaires bien informées.

C'est en rentrant à leur base samedi dernier qu'ils sont tombés dans une embuscade tendue par une soixantaine de terroristes armés dit-on de AK 47, de RPG7, de mitrailleuses M80 fixées au guidon des motos.

Selon les nouvelles en provenance de la commune rurale de Sanam, non loin de ce marché hebdomadaire, l'ennemi est sorti de la population et a attaqué les gendarmes.

Les assaillants ont attaqué les gendarmes en se cachant derrière des femmes et des enfants qu'ils ont utilisés « comme des boucliers humains », ce qui a gêné les gendarmes dans leur riposte. Selon des témoignages, les gendarmes ont vaillamment tenu tête aux islamistes qui ont battu en retraite en importants les morts et blessés.

Depuis 48 heures, les gendarmes et militaires ratissent la zone. Les assaillants ne sont autres que des jeunes natifs d'Amud Abarey et ils ont bénéficié de complicités, selon un haut responsable e la gendarmerie nationale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.