Congo-Kinshasa: Beaucoup reste à faire pour réussir la mise en œuvre effective de la décentralisation

Le rapport des différentes missions de collecte des données sur l'état des lieux de la mise ne œuvre de la décentralisation en RDC démontre que, malgré les quelques avancées au niveau du cadre légal et institutionnel, beaucoup reste à faire pour réussir la mise en œuvre effective de la décentralisation en République démocratique du Congo.

Un forum national devra être organisé pour faire avancer le processus, en prenant en compte les leçons tirées et les bonnes pratiques, après dix ans de mise en œuvre du cadre stratégique de mise en œuvre de la décentralisation (CSMOD).

Le rapport des missions de collecte des données sur la mise en œuvre de la décentralisation en RDC a été présenté, le vendredi 11 octobre 2019 à Kinshasa, au cours d'une réunion présidée par le ministre d'Etat, ministre de la Décentralisation et Réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa Manywa. Certains membres du Gouvernement ; des chefs des missions diplomatiques ; des chefs d'agences du Système des Nations Unies ; des représentants de la société civile et des cadres de l'Administration publique ont pris part à ces assises.

L'objectif de cette rencontre était de rendre public les conclusions et recommandations issues des missions de collecte des données sur la mise en œuvre de la décentralisation, financées par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), dans le cadre de l'évaluation du processus de la décentralisation, dix ans après son lancement.

Difficultés

Ces missions ont relevé quelques difficultés notamment, le faible financement du processus de la décentralisation par le Gouvernement central ; l'insuffisance du personnel formé sur la décentralisation en provinces ; le manque de la logistique adéquate pour appuyer le transfert des compétences ; l'insuffisance d'infrastructures et des activités de sensibilisation sur l'appropriation du processus de décentralisation ; etc.

Il ressort de ces différentes missions que, malgré les quelques avancées au niveau du cadre légal et institutionnel, beaucoup reste à faire pour réussir la mise en œuvre effective de la décentralisation en République démocratique du Congo. Un forum national devra être organisé pour faire avancer le processus en prenant en compte les leçons tirées et les bonnes pratiques, après dix ans de mise en œuvre du cadre stratégique (CSMOD).

Cette restitution se tient à quelques jours du lancement du Séminaire multidisciplinaire en faveur des institutions provinciales afin de permettre aux parties prenantes à la réforme de la décentralisation de prendre en compte les recommandations issues de cet état des lieux et ainsi engager les échanges pour une meilleure planification des actions envisagées en perspective de la redynamisation de la réforme de la décentralisation en RDC.

Anticipation le blocage du processus

Prenant la parole au nom du Représentant du PNUD en RDC, Etienne De Souza a voudrait voir les parties prenantes de la réforme de la décentralisation prendre en compte les recommandations issues de cet état des lieux. Mais aussi, identifier par anticipation les problèmes susceptibles de constituer le blocage à la redynamisation du processus et en envisager des solutions idoines qui participent à l'apaisement ainsi qu'à la cohésion nationale.

« Les textes constitutionnels et légaux qui régissent la réforme de la décentralisation en RDC confèrent à chaque palier de gouvernance un certain nombre des compétences et prérogatives, lesquelles doivent être exercées pour concourir au développement local et à la promotion de la cohésion et la paix dans les différentes entités concernées » a fait remarquer Etienne De Souza.

Il relève que, le cadre stratégique de mise en œuvre de la décentralisation qui décline la vision de la réforme vient de totaliser dix ans depuis sa validation et sa mise en œuvre en 2009. « Il est pertinent de faire un état des lieux pour mieux envisager des perspectives plus propices à la gouvernance territoriale en RDC », a estimé Etienne De Souza.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.