Tunisie: L'ISIE a réagi de la manière requise, aux rapports des observateurs (Baffoun)

Tunis — Quelque 70 recours ont été présentés, pour les élections législatives (6 octobre 2019), a indiqué le président de l'Instance supérieure indépendante pour les élections, Nabil Baffoun, lors d'une conférence de presse tenue dimanche, au Palais des congrès à Tunis.

Il a rappelé que le lundi, 14 octobre 2019, est le dernier jour pour l'introduction de recours.

Concernant le rapport des observateurs de l'UGTT, sur les législatives, dévoilant plusieurs cas de distribution d'argent aux électeurs, de viol du silence électoral mais aussi, les appartenances politiques des membres de plusieurs bureaux des instances régionales de l'ISIE, Baffoun a affirmé que l'instance a réagi de la manière requise.

"L'ISIE se réfère, dans ses activités, aux rapports préparés par 1200 agents assermentés, chargés de contrôler le déroulement de l'opération électorale. Elle a pris plusieurs décisions sur la base de ces rapports, dont le transfert de dossiers, au ministère public et l'application des dispositions de l'article 143 de la loi organique relative aux élections et aux référendums, pour annuler totalement ou partiellement, des listes lors des élections législatives", a t-il souligné.

S'agissant de la demande de récusation de certains membres de bureaux de vote pour leur appartenance partisane, Baffoun a précisé que la liste des agents a été publiée avant les élections, tout en ouvrant la voie aux recours. Il a assuré que l'ISIE surveille ses agents et si leur appartenance politique est prouvée, elle va renoncer à leurs services, d'autant plus que plusieurs d'entre eux ont été renvoyés lors des rendez-vous électoraux précédents, pour des motifs d'indiscipline ou d'incompétence ou de non indépendance.

En ce qui concerne l'information relative au retrait des observateurs de l'UGTT lors du deuxième tour de l'élection présidentielle, Baffoun a souligné que l'ISIE n'a pas connaissance des causes expliquant la décision de l'UGTT, d'autant plus que l'affectation des observateurs nécessite d'importants financements.

Il a rappelé que l'ISIE avait travaillé avec des associations opérant dans le domaine électoral pour ce qui est des observateurs. Cette année, l'instance a élargi l'octroi de financements, à de nouvelles parties bénéficiaires, pour englober l'UGTT qui participe avec 7 mille observateurs et la Ligue tunisienne des droits de l'homme.

18 mille observateurs locaux, 700 observateurs étrangers, 320 visiteurs, 2 100 journalistes et 33 094 représentants des candidats Kais Saied et Nabil Karoui, participent au suivi du déroulement des élections, selon l'ISIE.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.