Guinée: Le Directeur de la Police judiciaire limogé, le maire Badra Koné de l'UFR mis aux arrêts

13 Octobre 2019

Alors que les autorités guinéennes continuent de traquer les responsables du front national pour la défense de la Constitution (FNDC) qui appelle à des manifestations à partir du lundi 14 octobre novembre 2019, le directeur central de la police judiciaire a été limogé par sa hiérarchie dans l'après-midi de ce dimanche 13 octobre pour fautes lourdes.

Selon notre informateur, il serait reproché à Abdoul Malick Koné d'être passif dans l'arrestation de Badra Koné secrétaire national de la jeunesse de l'Union des forces républicaines (UFR) et vice-maire de la commune de Matam qui aurait de liens de parenté avec lui.

Aux dernières nouvelles, le bouillant jeune maire de Matam qui était activement recherché aurait été arrêté dans la soirée de ce dimanche.

Dans la descente musclée des forces de l'ordre dans la commune de Matam, plusieurs jeunes ont été arrêtés, d'autres blessés dans l'attaque par les forces de l'ordre du domicile privé de Badra Koné.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.