Algérie: Baisse des prix à l'exportation et à l'importation de marchandises durant le 1er semestre 2019

Alger — Les prix de marchandises à l'exportation et à l'importation de l'Algérie ont baissé de -1,3% durant le premier semestre 2019, en comparaison avec la même période de l'année 2018, a-t-on appris dimanche auprès de l'Office national des statistiques (ONS).

Le recul de l'Indice des valeurs unitaires (IVU) à l'exportation de marchandises (prix à l'exportation), s'explique, essentiellement, par une baisse de (-1,7%) des prix des hydrocarbures, et ce malgré une hausse de (+6,5%) des prix des produits exportés hors hydrocarbures (PHH) durant la même période.

Mais cette amélioration des prix des exportations des PHH est insuffisante pour influer sur le niveau général des prix des exportations, a précisé la même source.

Cette évolution globale des prix à l'exportation de marchandises, dominée par les hydrocarbures (93,10% de la valeur globale des exportations algériennes), est due principalement à la baisse des cours internationaux des hydrocarbures, précise une publication de l'ONS sur les IVU du commerce extérieur de marchandises.

Les exportations des PHH ont représenté 6,90% de la valeur globale des exportations durant le 1er semestre de l'année en cours, rappelle-t-on.

Après des hausses appréciables des prix à l'exportation des hydrocarbures avec +33,7% et 6,6% des PHH en 2018, les prix à l'exportation renouent avec la baisse.

De janvier à juin 2019, le volume des exportations algériennes a baissé de -8,8%, alors que le volume des importations a connu une relative stagnation, soit (0,4%), ajoute la même source.

Après une hausse de 13,6% au 1er semestre 2018, et 11,9% au cours de toute l'année (2018), les prix à l'importation ont reculé de -1,3%, durant les six premiers mois 2019.

Plusieurs groupes de la structure des importations ont causé cette tendance baissière, ils s'agit des huiles, graisses et cires d'origine animale ou végétale (-12%), des produits chimiques et produits connexes (-9%) et les articles manufacturés (-5,6%).

La baisse a concerné aussi les machines et matériels de transport (-3,3%) et les articles manufacturés avec (-0,6%).

Par ailleurs, des hausses des prix à l'importation ont touché les groupes des boissons et tabacs (+25,6%), les combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes (+6,3%), les produits alimentaires (+5,6%) et enfin les matières bruts non comestibles, sauf carburants (+0,5%).

Les exportations de marchandises se sont élevées à 2.122,8 milliards de dinars algérien (DA), au 1er semestre 2019, contre 2.358,1 milliards de DA à la même période de l'année dernière, soit une baisse en valeur de près de 10%.

Pour les importations, ils ont atteint 2.634,7 milliards de DA au cours des six premiers mois de 2019, contre 2.659,2 milliards de DA durant la même période en 2018, enregistrant ainsi une baisse en valeur de 0,9%, selon l'ONS

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.