Congo-Kinshasa: Budget - La mobilisation maximale fixée à 10 milliards USD

Félix Tshisekedi a présidé, vendredi 11 octobre 2019, le cinquième Conseil des Ministres à l'immeuble du gouvernement. Après avoir livré les retombées fructueuses de son périple euro-américain, assorti de la signature des memoranda avec les officiels belges ainsi que son dernier déplacement dans à l'Est du pays, le chef de l'Etat a pris la température de la situation générale du pays, à travers les membres du Gouvernement.

Un des principaux points développés est celui du Projet de loi de finances exercice 2020. En effet, le Conseil a examiné la note méthodologique du Ministère du Budget sur la projection des recettes et des dépenses de l'exercice 2020.

A ce sujet, le Conseil a levé l'hypothèse d'un budget de 10 milliards de dollars américains qui a l'ambition de réaliser les objectifs de la vision du Chef de l'Etat et du programme du Gouvernement. Parallèlement à cette option, le Conseil a arrêté des mesures d'accompagnements efficients pour la mobilisation maximale des recettes.

Ces prévisions budgétaires semblent donc évoluer avant que le Gouvernement ne dépose le projet proprement dit à l'Assemblée nationale.

Lors de ce cinquième Conseil, le chef de l'Etat et les membres du Gouvernement ont parlé budget, finances, mines, éducation mais aussi sécurité où faut-il signaler qu'à l'étape de Beni, le Président de la République a suivi avec intérêt les dispositifs sécuritaires renforcés mis en place pour lancer un assaut final contre tous les groupes armés nationaux et étrangers en vue du rétablissement de la paix totale dans le Grand-Nord.

Il a également informé les membres du gouvernement du crash de l'avion du type Antonov transportant du matériel logistique de la Présidence, dans lequel se trouvaient sept compatriotes au service de la Nation. Ici, il a indiqué que les recherches qui se poursuivent dans la partie Nord de la province du Maniema avec l'aide de la MONUSCO laissent entrevoir la localisation de l'avion dans peu de temps. Ce, avant d'inviter les membres du Conseil à avoir une pensée pieuse à l'endroit de ces compatriotes.

L'irréversible gratuité

Le secteur de l'éducation, dans son volet gratuité de l'enseignement, a également fait objet des discussions au cours dudit Conseil des Ministres. Le Ministre d'Etat en charge de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Technique a établi le rapport de la commission interministérielle spéciale sur les conséquences de la mise en œuvre de la gratuité de l'enseignement de base. «Le conseil a noté avec satisfaction l'exécution du premier palier à travers la paie des salaires des enseignants», souligne le compte rendu de la cinquième réunion.

Par ailleurs, toutes les questions qui surgissent seront prises en compte en vue d'une solution idoine notamment, le fonctionnement des écoles et le surpeuplement. «Le Conseil des ministres tient à informer l'opinion que cette mesure de gratuité est irréversible et tous les moyens seront mis en marche pour sa pérennisation», lit-on dans le compte rendu.

Pour ce qui est des finances, le Conseil a examiné le projet de loi portant reddition des comptes du pouvoir central pour l'exercice 2018, conformément aux dispositions constitutionnelles et légales faisant obligation au Gouvernement de rendre compte de sa gestion du dernier exercice clos. Après examen, le Conseil l'a adopté.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.