Congo-Kinshasa: Le Programme panafricain "nazui diplôme" tient à réaliser ses promesses d'octroi des bourses d'études dans 10 provinces

Depuis 2012, la fondation "Raison d'y croire" que coiffe l'acteur éducatif Simplice Amany ne cesse d'épater en ce qui concerne l'octroi des bourses d'études aux lauréats de l'Examen d'Etat des différentes provinces du pays.

Ceux de l'année scolaire de 2018-2019 ne sont pas en reste. Avec son programme panafricain "nazui diplôme", la fondation Simplice Amany a octroyé, jeudi 10 octobre dernier, les bourses aux 25 lauréats de la province de Lualaba dont vingt parmi eux se sont envolés pour la Chypre, tandis que d'autres ont pris la direction de la Tunisie. Dans cette même optique, pas plus tard qu'hier soir, les 15 lauréats bénéficiaires des bourses de la province du Haut-Katanga ont pris le vol à destination de Chypre où ils vont désormais poursuivre leur cursus académique à l'Université internationale de Chypre. D'après Amany, cette initiative va s'étendre dans 10 autres provinces du pays.

En République Démocratique du Congo, les acteurs éducatifs se donnent à fond pour garantir une meilleure formation à la jeunesse. Dans le cas d'espèce, Simplice Amany, avec sa fondation "Raison d'y croire", offre depuis quelques années des bourses d'études aux diplômés, lauréats de quelques provinces. Pour l'année 2018-2019, bien évidemment avec l'accompagnement des Gouverneurs des provinces de Lualaba et du haut Haut-Katanga, plusieurs élèves ont vu leur rêve d'étudier à l'étranger devenir une réalité. Car, après avoir bénéficié des bourses, 25 lauréats de Lualaba ont voyagé notamment, à Chypre et en Tunisie. Dans cette même ligne droite, hier soir, aux environs de 23h00, heure de Kinshasa, 15 lauréats du Haut Katanga ont pris le vol pour Chypre où ils vont devoir désormais poursuivre leurs études dans des meilleures conditions.

Cette action constitue un motif de satisfaction non seulement pour les lauréats, mais également pour leurs parents. «C'est un sentiment de joie car, lorsqu'on observe ce qui se passe dans notre pays, les bourses d'études n'existent presque plus. Si vous avez un enfant qui parvient à exceller en obtenant suffisamment des points et qui parvient à avoir une bourse, il faut commencer à louer le Seigneur.

Notre souhait est de le voir briller davantage là où il va partir car, cela fera la fierté de notre famille et de notre pays. Je suis sûr et certain qu'il reviendra en bonne santé, que cela soit sur le plan physique qu'intellectuel», a déclaré à La Prospérité, Emile Kanku, père d'un finaliste. Aux yeux de Mme Endexie Biabundu, le voyage de son fils vers l'université internationale de Chypre est un fruit d'une longue attente. Dans son mot, cette maman d'élève a loué l'initiative dont fait preuve Simplice Amany avec son programme. « Je suis émue de voir mon fils arriver à cette étape de voyager. Comme vous le savez, au Congo on peut vous promettre des choses, mais sans arriver à l'accomplissement. Cela fait longtemps que j'attends le problème des bourses mais on nous a bouffés de l'argent sans avoir aucune suite favorable. Je souhaite que l'Etat accompagne davantage la fondation "Raison d'y croire".

Il faut cependant signaler que les lauréats du Haut-Katanga étaient accompagnés du Ministre provincial de l'éducation de ladite province, représentant personnel du Gouverneur de province. Le ministre a fait partie de la délégation pour se rassurer des conditions dans lesquelles vont évoluer les finalistes à Chypre.

Par ailleurs, Monsieur Joseph Kayumba a remercié le Gouverneur Jacques Kyabula Katwe pour son appui qu'il apporte au programme "nazui diplôme". «Nous félicitons monsieur Amany avec sa fondation pour tout ce qu'il fait. On ne doit pas le cacher, c'est grâce à cette fondation que les enfants vont aller étudier à Chypre. Cette fondation nous a facilités toutes les démarches et nous sommes en train de réaliser ce qui était un rêve. Nous félicitons cette fondation et nous espérons que le mariage entre "raison d'y croire" et le gouvernement provincial du Haut-Katanga va trop durer pour que les autres élèves des années qui viennent puissent bénéficier aussi des bourses», avait-il déclaré avant de prendre l'avion.

"Nazui diplôme" veut s'étendre dans 10 provinces

A en croire le Président de la fondation, M. Simplice Amany, outre le Lualaba et le Haut-Katanga, le programme "nazui diplôme" veut s'étendre dans 10 provinces de la République notamment, dans le Kongo Central, dans le Maniema et Sud Kivu.

Cependant, il sied de préciser que dans la ville de Kinshasa, une dizaine de lauréats ont été sélectionnés pour bénéficier de ce même avantage éducatif. Dans les jours qui viennent, a souligné Simplice Amany, les bénéficiaires de la capitale devront eux aussi rejoindre leurs amis. Et cela, a-t-il dit, doit se réaliser avec l'aide du Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka.

Pour finir, Amany a, par la même occasion, appelé les partenaires d'apporter leur soutien tous azimuts afin de faire avancer ce programme dont les actions entendent se poursuivre au Congo-Brazzaville, au Gabon ainsi qu'en Côte d'Ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.