Cote d'Ivoire: Africa Cyber Security - 40 mille ordinateurs piratés, révèle un opérateur

Plateforme inclusive réunissant, chaque année, à Abidjan depuis 2016, l'édition 2019 de Africa Cyber Security, s'est tenue le jeudi 03 octobre dernier à l'Ivoire. Comme chaque année, cette rencontre a réuni les acteurs majeurs du numérique et des nouvelles technologies, les régulateurs, les responsables gouvernementaux, les entreprises de télécommunications et des fournisseurs de services.

Intervenant à la conférence inaugurale, Stéphane Varret, Directeur Général Adjoint d' Orange Côte d'Ivoire, a félicité l'organisation de cette conférence pourvoyeuse de solutions sécuritaires contre les cyberattaques.

Il a fait comprendre que « les cybercriminels sont omniprésents, les attaques sont de plus en plus répétitives et intensifiées. Les cas sont nombreux dont celui de 400 mille ordinateurs piratés.

Face à cette réalité, notre Groupe a mis en place des solutions de Cyber sécurité pour protéger au mieux ses clients ».

C'est donc avec la certitude de son implication dans l'écosystème du digital en Côte d'Ivoire qu'il accompagne cet évènement chaque année.

C'est pourquoi Stéphane Varret révèle que « Le Digital qui transverse tous les domaines d'activité ne va pas sans les risques de cyber-sécurité.

Orange Business qui se veut un acteur de référence, en termes de cyber sécurité et de la transformation digitale, a apporté l'expertise de ses ressources internes sur les différents panels ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.