Tunisie: Présidentielle 2019 - Nabil Karoui "On ne compte pas s'arrêter là"

Le candidat indépendant, Kaies Saied, a été élu président de la Tunisie, avec 72,71 % des voix exprimées au second tour de l'élection présidentielle .

Tunis — Nabil Karoui, candidat du parti Qalb Tounes au second tour de l'élection présidentielle, a indiqué, dimanche, qu'il va attendre les résultats officiels de l'ISIE avant d'énoncer ses positions en concertation avec son parti.

Lors d'une conférence de presse tenue à la suite de la proclamation des résultats des sondages de sortie des urnes, le candidat a affirmé qu'il ne compte pas s'arrêter là.

"Mon parti Qalb Tounes a réussi à former le deuxième bloc au parlement. On sera dans l'opposition, mais on ne bloquera pas les projets qui sont en phase avec notre programme et répondent aux aspirations de nos partisans", a-t-il souligné.

Karoui a estimé qu'il a été lésé durant ces élections et empêché de mener sa campagne électorale du fait qu'il a été injustement emprisonné.

Le candidat a ajouté qu'il n'y avait aucune égalité des chances durant ces élections, législatives et présidentielle, précisant que sa libération 48 heures avant le scrutin ne lui permettait pas de bien présenter son programme.

Nabil Karoui (56 ans), homme d'affaires et président du parti Qalb Tounes, a perdu l'élection présidentielle face à l'universitaire et candidat indépendant Kais Saied (61 ans) donné vainqueur par les sondages de sortie des urnes avec plus de 70% des voix des électeurs.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.