Cameroun: Les Etats Unis exigent un autre dialogue politique

14 Octobre 2019

Comme nous vous le disions il ya de cela quelques jours, ce au lendemain des assises du grand dialogue national au Cameroun, les USA s'étaient félicité de l'initiative du chef de l'Etat camerounais de trouver une solution à la crise sociopolitique et sécuritaire dans les régions anglophones.

Vendredi dernier, les États-Unis ont une fois de plus affirmé dans un communiqué de presse publié le même jour, que le grand dialogue national n'a résolu aucun problème au Cameroun.

Dès l'entame de ce communiqué de presse, les USA se félicitent « de la décision d'abandonner les poursuites contre Maurice Kamto et les autres membres et soutiens du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) arrêtés en début d'année suite à des manifestations électorales » . Les USA par la voix de keur diplomate en service à Yaoundé au Cameroun , constate la libération de prison des leaders et militants du MRC était « une étape constructive vers la réduction des tensions politiques et l'affirmation de l'engagement du gouvernement en faveur des libertés fondamentales. ».

Parlant du grand dialogue national voici ce que écrit le diplomate américain: « Nous espérons que des mesures supplémentaires seront prises à la suite du dialogue national récemment conclu, en vue de la restauration de la paix dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. ».

Les Américains recommandent aux autorités camerounaises d'ouvrir une enquête sur le meurtre brutal de la gardienne de Prison, Ayafor Florence sauvagment assassinée à Pinyin dans la région du nord ouest Cameroun et d'engager les procédures conséquentes.

Une manière de prouver aux yeux des autorités camerounaises que le Grand Dialogue National organisé du 30 septembre au 4 octobre n'a pas été inclusif

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.