Ile Maurice: MSM-ML - La liste de ceux qui sont «out»

Ils ont dû céder la place aux nouvelles recrues. Une vingtaine de députés de l'alliance MSM-ML, rebaptisée depuis Alliance Nationale, repartent bredouilles. Tarolah, Sesungkur, Dayal, Rutnah, Koonjoo, Sinatambou ou encore Boygah et Gayan (voir ci-dessous) n'ont pas eu de ticket pour ces élections générales.

Que feront-ils du coup ? «Nou pou kontinié aidé dan MSM.» C'est la réplique phare de pratiquement tous ceux qui n'ont pas reçu d'investiture sous la bannière orange. D'ailleurs, même s'ils n'ont pas obtenu d'investiture, Pravind Jugnauth leur a demandé un coup de main lors de la campagne, tout en promettant à certains «d'autres responsabilités».

D'ici là, nombreux sont ceux qui ont fait leurs adieux à leurs circonscriptions respectives, durant la semaine écoulée. Frustration et déception ont gagné certains. Mais, pour la plupart, entourage, mandants et agents surtout, ils s'y attendaient déjà - ou presque.

Ce sont surtout les frasques répétitives, les casseroles de certains ou encore leurs coups de gueule, qui ont fait pencher la balance en leur défaveur. «Il faut l'accepter. Tout cela fait partie d'une stratégie, la campagne sera rude. S'ils sont déjà impliqués dans des scandales, ce sera plus facile pour les adversaires de ternir encore plus leur réputation. Ek dimounn ousi pa pou vot zot parski népli ena konfians. Ti bizin met bann nouvo latet», soutient un agent politique.

Qui ne se souvient pas du fameux «femel lisien» de Ravi Rutna ou du fameux #lalangate et de l'épisode karokann qui colle à la peau de Kalyan Tarolah, de l'affaire Bal Kouler toujours en cour pour Dayal ainsi que la gifle assenée par Sesungkur lors d'un mariage à un cameraman, les frasques de son fils, son chien, de son agent ex-boulanger.

What next ?

Outre les «autres responsabiltés» promises par le PM, plusieurs reprendront sans doute leurs activités professionnelles. Sudhir Sesungkur ainsi que Sangeet Fowdar sont comptables de profession. Sanjeev Teeluckdharry ainsi que Ravi Rutnah et Roubina Jadoo-Jaunbocus sont avocats alors que Prem Koonjoo et Raj Dayal, entre autres, sont des retraités... Raj Rampertab est avoué, spécialisé en droit de l'immigration. Etienne Sinatambou est, lui, notaire de profession.

Alain Wong est un ancien membre du personnel navigant d'Air Mauritius. Quant à Vikash Oree, issu de la circonscription nº 4, il est enseignant au secondaire. Selon des sources proches, il retrouvera sans doute les chemins de l'école, enfin du collège. Idem pour Marie Claire Monty qui est éducatrice. Sans compter ceux qui comme Sudesh Rughoobur possèdent leur propre entreprise.

Non, il ne faut pas trop s'en faire pour ces élus sortants. Ils ne seront pas au chômage. Loin de là.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.