Madagascar: Vangaindrano - Lourd bilan de sept morts lors d'un accident de taxi-brousse

Deux voitures se sont croisées au-dessus du pont de Namohora et ne voulant pas céder la route, l'une a fini par se renverser dans une rivière. Des morts et des blessés...

Conduite en état d'ivresse et non-respect du code de la route. Le mélange entre ces deux comportements délictueux s'est soldé par des morts d'hommes. Samedi dernier, un taxi-brousse roulant à vive allure sur la RN12 à destination de Matangy a fait une sortie de route pour finir sa course dans les ravins. Les passagers ont remarqué un conducteur sous l'emprise de l'alcool. A 25km de Farafangana, sur le pont de Namohora, le chauffeur a vu venir un autre véhicule mais il n'a pas cédé la priorité.

La situation a fait que le pont n'arrivait pas à supporter les deux voitures de transport. Le taxi-brousse a fini par se renverser sur son côté droit et tombe dans une rivière en bas du pont. Des cris de détresse se font entendre. Les gens se précipitaient pour sortir de la voiture qui commençait d'ailleurs à couler. On imagine les derniers instants des victimes qui ont perdu leur vie. Des femmes, des enfants, un couple dont l'épouse était enceinte en font partie. Ceux qui ont survécu à l'accident ont été évacué à l'hôpital de Farafangana. Une dizaine de personnes continue d'y suivre des soins. Les voyages en taxi-brousse demeurent un casse-tête pour les usagers.

Beaucoup qualifient même ce genre de transport en commun de « cercueils roulants », tellement les accidents qu'ils génèrent sont répétitifs et maintes fois mortels. Les raisons sont nombreuses et varient entre défaillances mécaniques, surcharges et erreurs d'inattention de la part des chauffeurs. Ajouter à cela les nids de poules sur nos routes nationales, sans pourtant oublier les corruptions sur les barrages routiers ou encore, en amont, dans les services techniques. Tout cela pour dire que si l'on veut réduire les nombres d'accidents de la route sur le territoire, beaucoup d'acteurs devront-être concernés.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.