Afrique: Entrepreneuriat féminin - Angélique Kidjo fustige les difficultés des femmes à accéder aux crédits

Dans une interview accordée à la chaîne BBC, la chanteuse béninoise, qui se considère comme une porte-voix de la cause féminine africaine, déplore le fait que le système financier actuel ne tient pas compte des spécificités des femmes du vieux continent.

Angélique Kidjo affirme que les micro-crédits ne fonctionnent pas pour les femmes les plus pauvres. Pourtant, celles-ci constituent une frange importante de commerçantes en Afrique et sont portées vers l'entrepreneuriat.

"Il existe aujourd'hui un déficit de financement de quarante-deux milliards de dollars entre les hommes et les femmes en termes d'accès au financement en Afrique", soutient-elle.

C'est pour faciliter aux femmes l'accès aux financements qu'elle milite pour la réussite de Affirmative finance action for women in Africa (Afawa) - une initiative pour favoriser les femmes à avoir accès aux financements en Afrique-. Lorsque les femmes veulent accéder aux crédits, elles font face à plusieurs obstacles, notamment l'incapacité des institutions financières de comprendre les vrais besoins des femmes, indique-t-elle.

Afawa va collecter des fonds qui vont faciliter l'accès aux crédits et financements. Elle s'intéresse, par exemple, à l'argent mobilisé par le G7 et mis à la disposition de la Banque africaine de développement, afin de faciliter l'accès des femmes aux financements pour la réussite de leurs différents investissements, sans qu'elles ne soient asphyxiées par les taux d'intérêts élevés pratiqués actuellement dans les banques.

Une contribution exceptionnelle du G7 de deux cent cinquante-et-un millions de dollars, en faveur de l'initiative Afawa, a été annoncée à Biarritz.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Femmes et Genre

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.