Cameroun: CRTV - De nouveaux responsables en poste

Le directeur général, Charles Ndongo, a procédé à leur installation vendredi dernier à Yaoundé.

Une nouvelle ère à la Cameroon Radio Television (Crtv). 178 responsables nommés à l'issue du Conseil d'administration du 27 septembre 2019 ont été installés dans leurs nouvelles fonctions vendredi dernier au siège de la Crtv Mballa II à Yaoundé. C'était au cours d'une cérémonie présidée par le directeur général, Charles Ndongo, en présence de nombreuses personnalités, familles et proches des promus. En les installant, le directeur général de la Crtv, a tenu à rappeler les responsabilités des uns et des autres.

Il a entre autres instruit au nouveau directeur délégué de concevoir et de lancer un bouquet propre à la Crtv. « Monsieur le directeur délégué, vous connaissez la Crtv et le travail en agence. Ecoutez vos collaborateurs, motivez-les, modernisez la Crtv Marketting And Communication, créez de nouveaux produits. Voilà votre cahier de charges », a prescrit le directeur général. C'est également un grand challenge pour les nouveaux éditoriales, grand reporters, chefs de production, ingénieurs en chef, chefs de division, chef de pool, chargés d'étude, chefs de cellule, entre autres. Car, leur nomination intervient dans un contexte où le média de service public doit jouer son rôle de régulateur et de relance sociale.

Comme autres défis, les promus devront améliorer qualitativement et quantitativement l'offre des contenus de la Crtv en créant de nouveaux espaces d'expression, en redonnant un profil plus alléchant aux grandes tranches à la radio et télévision en exploitant les multiples possibilités qu'offre le digital. Outre les recommandations, le Dg a fait savoir que l'organigramme de la Crtv a été retouché. Ainsi, 26 postes ont été supprimés et neuf autres créés. Des changements qui visent selon Charles Ndongo une meilleure efficience de l'entreprise au regard des enjeux liés au lancement des chaînes spécialisées. « Il aboutit également à une non moins significative incidence budgétaire favorable, puisque la diminution des postes permet de réaliser des économies d'environ 50 millions par an », a souligné Charles Ndongo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.