Cameroun: Maladies oculaires - La prévention recommandée

C'est l'essentiel à retenir de la cérémonie du lancement national des activités de la Journée mondiale de la vue jeudi dernier à Mfou, dans la Mefou et Afamba.

La vue est un bien précieux. Pour la préserver, le Cameroun s'est joint au reste du monde pour célébrer la Journée internationale de la vue. Le point d'orgue a été donné le 11 octobre dernier à l'hôpital de district de Mfou, dans le département de la Mefou et Afamba, sous la présidence du secrétaire d'État du ministère de la Santé publique, chargé de la lutte contre les épidémies et les pandémies, Alim Garga Hayatou. A ses côtés, le secrétaire général du Minas, le représentant de l'OMS au Cameroun, la présidente de la fondation Lions Clubs international et plusieurs partenaires engagés dans la lutte contre la cécité. Le thème retenu par le Cameroun pour commémorer l'évènement est : « La chirurgie de la cataracte de qualité ».

Cette année, l'accent est mis sur la prévention et le traitement des affections oculaires. Dans 4 cas sur 5, la perte de la vue peut être prévenue. Pour éviter le pire, le secrétaire d'Etat au Minsanté a insisté sur la sensibilisation. Il a été rappelé aux uns et aux autres de multiplier les campagnes afin d'informer les populations sur la disponibilité des soins oculaires. Ceci, grâce aux dépistages précoces et le prise des traitements désormais accessibles partout et à faible coût.

A l'hôpital de district de Mfou, une campagne est ouverte et une centaine de patients en bénéficient déjà. En majorité, des personnes du troisième âge. Elles viennent de la ville de Mfou et des villages voisins pour se faire dépister gratuitement, bénéficier d'une opération et d'un traitement complet. Le choix porté sur cette formation hospitalière n'est pas un fait de hasard. L'hôpital de district de Mfou qui a été réhabilité en 2017 par le Cercle des Amis du Cameroun dispose d'un service d'ophtalmologie approprié.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.