Tunisie: Kais Saied devance Nabil Karoui

14 Octobre 2019

Il y avait des airs de 14 janvier 2011 (révolution) sur l'avenue Habib Bourguiba à Tunis. Des milliers de Tunisiens ont fêté la victoire de Kais Saied à plus de 70% des voix selon les premiers chiffres sortis des urnes.

Kais Saied, c'est sans doute lui le successeur du défunt président Béji Caid Essebsi.

"Mes chers concitoyens, mes chères concitoyennes, enfants de la Tunisie, enfants de ce grand peuple : nous rentrons dans une nouvelle étape dans l'histoire et nous relèverons tous les défis, avec notre sang, notre sueur et notre détermination, particulièrement les défis socio-économiques parce que le peuple a de grandes attentes en ce domaine", a déclaré l'universitaire dès la publication des premiers chiffres issus des urnes et qui lui étaient largement favorables.

Des Tunisiens étaient descendus en masse dans les rues, scandant "pas de peur, pas de terreur, le pouvoir est propriété du peuple".

Forte mobilisation

Le président tunisien élu avec une écrasante majorité pense déjà aux épreuves à venir mais les Tunisiens venus par milliers sur l'avenue Habib Bourguiba étaient encore dans l'euphorie. Plus tôt dans la journée de dimanche (13 octobre), la mobilisation était exceptionnelle. Dans le quartier populaire de Sidi Daoud à Tunis, il y avait beaucoup de jeunes, l'électorat de Kais Saied par excellence.

Ahmed, ingénieur de 30 ans explique le sens de son vote en clamant que ce sont les adultes, "les vieux, qui nous ont fait rentrer dans le mur, et nous on va voter pour nous sortir du mur où ils nous ont mis".

Son ami de 26 ans a aussi voté pour Kaid Saied mais il ne le connaissait pas beaucoup. "C'est sur les réseaux sociaux que je l'ai connu, c'est comme ça que je l'ai connu", avoue le jeune Tunisien.

Regrets dans le camp Karoui

A quelque mètres Zeineb a toujours voté même du temps de la dictature. Et elle a voté Nabil Karoui. Pour elle, le vote ne s'est pas déroulé comme par le passé. "On sait qu'il y avait des urnes bourrées du temps de Ben Ali, il rajoutait des enveloppes toutes les 2 heures. Après 2011, les choses se déroulaient comme il fallait, comme de l'huile sur l'eau. Mais depuis la semaine dernière et ces élections présidentielles, c'est pas fameux", regrette-t-elle

Cette élection est le rendez-vous de tous les records, 30% des électeurs de Kais Saied votaient pour la première fois. Le débat électoral de vendredi (11 octobre) entre les deux candidats a rassemblé plus de six millions de personnes, près d'un Tunisien sur trois a voté dimanche pour le vainqueur. Un moment historique.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.