Afrique: Passage de 16 à 24 équipes pour la CAN - Ahmad solde ses comptes

14 Octobre 2019

Le président de la Confédération africaine de football (Caf) Ahmad Ahmad n'a pas du tout aimé les critiques envers leur structure en ce qui concerne la dernière Coupe d'Afrique des nations qui s'est déroulée en Egypte. Il l'a fait savoir hier, dimanche 13 octobre à l'occasion de l'inauguration du centre d'excellence Youssoupha Ndiaye à Guéréo.

« Qu'est ce qu'on n'a pas entendu dans notre continent surtout en dehors (il insiste sur les critiques venues d'ailleurs, Ndlr) lorsque nous avons pris la responsabilité de décaler la Coupe d'Afrique des nations, d'augmenter le nombre de participant à la phase finale de 16 à 24 ?», s'est demandé Ahmad Ahmad.

«Certains même nous ont qualifiés de fous mais la réalité a démontré, pour la majorité à 95% des gens en dehors ou à l'intérieur du football, que c'était la plus belle des Coupes d'Afrique des nations qui se sont passées dans notre continent», a-t-il dit. Poursuivant son propos, il ajoute : «Je prie Dieu que Cameroun 2021 ce sera beaucoup plus meilleur que ça».

Ahmad Ahmad a indiqué que la nouvelle direction de la Caf, aujourd'hui, n'a pas de retenue pour demander de contribution à tout un chacun. « Nous sommes ouverts.

Nous n'avons pas cette ambition mal placée de dire que c'est nous seulement qui arrivons à développer le football. Nous avons le mandat mais nous demandons que tout un chacun de venir et la porte de la CAF est ouverte pour une collaboration», a soutenu Ahmad Ahmad.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.