Sénégal: A Diobass et Mont Rolland, Abdou Karim Fofana visite deux sites prévus pour les logements sociaux

Thiès — Le ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat, Abdou Karim Fofana, a visité lundi deux sites prévus pour les premières maisons du programme national de construction de 100.000 logements, dans les communes de Notto Diobass et Mont Rolland (ouest), a constaté l'APS.

Il s'est rendu sur les deux sites situés près de la ville de Thiès, en compagnie de son collègue chargé du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, également maire de Notto Diobass. M. Fofana a visité aussi les quatre appartements déjà construits à la sortie de l'autoroute Ila Touba.

Le projet de construction de 100.000 logements sociaux fait partie du programme "Zéro bidonville" dont la réalisation aura lieu durant le mandat en cours du président de la République, Macky Sall.

Ces maisons constituées de trois chambres, d'un salon et de deux toilettes sont construites chacune sur un terrain de 200 mètres carrés.

Chaque maison va coûter 12 millions de francs CFA payables par les bénéficiaires sur une durée de 13 à 15 ans, à raison de 88.000 francs CFA par mois, selon le ministère de l'Urbanisme et de l'Habitat. Les bénéficiaires doivent s'acquitter d'un apport initial de 1,5 million de francs CFA.

La commune de Notto Diobass a mis plus de 400 hectares à la disposition du programme de construction de logements sociaux.

Pour la première phase du programme, 1.000 logements seront construits sur 120 hectares, selon Abdou Karim Fofana, qui assure que "les premières maisons seront livrées dans un an".

A Mont Rolland, où le ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat a été accueilli par le maire Yves Lamine Ciss, l'entreprise Enekio va construire 3.000 logements sur 150 hectares.

Un entrepôt de matériaux de construction et des "aménagements paysagers" seront également érigés dans cette commune, pour un coût estimatif de 17 milliards de francs CFA, selon le directeur général d'Enekio Sénégal, Chérif Diagne.

Cette collectivité territoriale va accueillir des logements de quatre ou cinq étages - à bâtir sur des terrains de 225 mètres carrés chacun - qui seront vendus à 11 millions de francs CFA, selon M. Fofana.

Enekio Sénégal affirme que les premières maisons-témoins sortiront de terre "dans trois mois".

Une campagne d'enrôlement des bénéficiaires sera lancée en novembre sur Internet, afin de "situer la demande en logements sociaux et les préférences des demandeurs, tout en les catégorisant", a annoncé Abdou Karim Fofana.

Selon lui, les salariés et les autres personnes qui ont des revenus leur permettant d"'honorer leurs redevances mensuelles" vont bénéficier de ce programme.

Alioune Sarr estime que ce programme est une occasion pour sa commune d'améliorer son "attractivité" et de "sécuriser" ses terres.

Yves Lamine Ciss déclare avoir négocié avec le promoteur immobilier l'octroi à des habitants de Mont Rolland de 500 des 3.000 logements prévus dans la commune.

Abdou Karim Fofana a invité les maires des communes situées entre Dakar, Thiès et Mbour (ouest) à octroyer des terres aux promoteurs immobiliers chargés de construire les logements sociaux.

Ce triangle, Dakar-Thiès-Mbour va accueillir 60.000 des 100.000 logements prévus, le reste devant être réparti dans d'autres communes du pays, dont Diaobé (sud), Ronq (nord) et Keur Moussa (ouest).

"Une étude montre que 300.000 Sénégalais ont des revenus mensuels leur permettant" de rembourser les fonds octroyés, "mais faute de logement ou d'un mode de financement adapté, ils n'arrivent pas à devenir propriétaires", a souligné M. Fofana.

"Nous ne laisserons pas les promoteurs faire ce qu'ils veulent", a-t-il prévenu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.